Philippe Pozzo Di Borgo Jeune

Répandez l'amour du partage
Philippe Pozzo Di Borgo Jeune
Philippe Pozzo Di Borgo Jeune

Philippe Pozzo Di Borgo Jeune – Trois ans après sa mésaventure de parachutisme, un autre drame a marqué sa vie : la mort de sa femme, Béatrice, des suites d’un cancer. Quel espoir un esprit solitaire a-t-il dans un monde devenu vide ? Dans son autobiographie, « Le second souffle », écrit-il, « je n’ai plus de passé, je n’ai plus d’avenir, je suis une douleur dans le présent ».

A cette époque, Abdul Yasmin Sellou entre de manière inattendue dans sa vie. Dans son salon très humide et moquetté, le goujat “bac-moins-six” devenu sauveteur explose. Et faire exploser sa dépression. Leur amitié inattendue, revitalisante, totalement libératrice, l’aide à gravir les échelons.

Omar Sy campe ce « gardien diable » autoproclamé dans le film d’Éric Toledano et Olivier Nakache. “Alors qu’il était en position de vulnérabilité totale, Philippe a fait confiance à un jeune homme qui aurait pu lui faire du mal.

Juste ce que son ami, l’entrepreneur social Laurent de Cherisey, a résumé, “la joie peut jaillir d’une relation entre deux êtres fragiles parce qu’ils font confiance et apprennent entraide.”

Simon de Cyrène, qui dirige l’organisme qui a reçu les 5% des bénéfices des producteurs du film généreusement reversés par la société “Pozzo”, en est l’homme aux commandes. Avec ce capital d’amorçage de 800 000 euros, l’association s’est lancée dans le développement de projets de logements partagés en France pour les “fauteuils” et les “valides”.

Vingt-cinq ont déjà été publiés et le même nombre est en préparation. Très fièrement, le noble au fauteuil proclame : « J’en suis le parrain, c’est mon côté corse », exagération de l’accent du clan Pozzo di Borgo, l’une des plus anciennes familles de l’île.

Par ailleurs, la perspective globale de la société française a évolué par rapport à la question du handicap. Les cinéastes d'”Intouchables” ont fait l’éloge de l’homme qui leur a donné la permission d’adapter son histoire en disant : “Ce faisant, il a changé notre vie et celle de nombreuses personnes vulnérables et fragiles”.

“Fragilité psychologique”

Le mystère de la fragilité enfantine, Philippe. Après sa blessure, réalisa-t-il, il avait appris plus qu’il n’en aurait appris dans un monde de luxe et de tyrannie de la performance. Au-delà de son apparence et du message du film, ce sont ses mots qui nous ont aidés à construire, comme l’a révélé Laurent de Cherisey.

Chaque fois que nous l’avons vu, il nous a donné un espoir incroyable. Il nous a exhortés à faire office de réveils. Nous, les faibles, devons compter sur la connexion, après tout. On désarme notre peur de l’autre, notre peur de la différence, et on crée de la fraternité.

Philippe Pozzo di Borgo avait commencé une nouvelle vie à Essaouira, au Maroc, avec sa seconde épouse Khadija et leurs deux filles adoptives. Le temps était plus frais, ce qui aidait son corps endolori. En plus de fréquents courts séjours, il a souvent passé de plus longues périodes de temps à recevoir des soins au CHU de Nantes. Une partie de sa vie qui n’a pas été couverte par les médias.

Pour contrer la douleur et la rage du monde, nous pouvons utiliser la poésie et la prière. Il ne s’est jamais plaint du temps passé “allongé le regard au plafond” depuis “dans le silence règne la conscience”.

Philippe Pozzo Di Borgo Jeune

Le film Intouchables, sorti en 2011, s’inspire de l’amitié entre un homme d’affaires tétraplégique et son assistant de toujours. Les cinéastes Eric Toledano et Olivier Nakache ont fait la triste annonce que Philippe Pozzo di Borgo, devenu par la suite écrivain, est décédé le jeudi 1er juin à Marrakech à l’âge de 72 ans. Le frère aîné de M. Pozzo di Borgo, qui vit à Paris, a confirmé la nouvelle.

Nous accrochons à l’idéal d’un homme courageux, honorable, humble et agressif. Son esprit et sa perspicacité vont beaucoup nous manquer. Ce fut un grand honneur de travailler à ses côtés pendant tant d’années. L’acteur Omar Sy, qui a partagé la vedette avec François Cluzet dans le film en tant que sauveteur, a rendu hommage à sa co-star sur Instagram. Plus jamais nos coeurs ne… »

Philippe Pozzo di Borgo, comte issu d’une grande famille corse, est un ancien PDG de Champagne Pommery. Il est né le 14 février 1951. Après être devenu paralysé dans un accident de plongée en 1993, il fait appel à un aide-soignant nommé Abdel Yasmin Sellou, avec qui il se lie d’amitié et dont l’histoire est racontée dans le livre Le Second Souffle (Bayard).

Leur histoire avait déjà été racontée dans un documentaire réalisé par Jean-Pierre Devillers et Isabelle Cottenceau et produit par Mireille Dumas avant la sortie d’Intouchables.Après sa sortie en 2011, le film français Intouchables est devenu le film français le plus titré de tous les temps, réalisant plus de 19 millions d’entrées et dépassant La Grande Vadrouille de Gérard Oury.

Ce record a ensuite été battu par Welcome to the Ch’tis de Dany Boon. Dans les tous derniers instants du film, Philippe Pozzo di Borgo a fait une apparition. Ce vendredi 2 juin dernier, la nouvelle s’est répandue que Philippe Pozzo di Borgo était décédé.A voir la réponse du connaisseur Pierre-Emmanuel Taittinger.

Sa vie était l’étoffe du film The Intouchables. Et depuis ce vendredi 2 juin 2023, nous savons maintenant que c’est terminé. Philippe Pozzo di Borgo, qui a vécu jusqu’à 72 ans, est décédé. Après qu’un accident de parapente l’ait rendu tétraplégique, il écrit un livre qui servira plus tard de base au blockbuster Les Intouchables.

L’homme d’affaires Pierre-Emmanuel Taittinger a donné sa réaction à France 3 Champagne-Ardenne, qui travaille également dans l’industrie du champagne. C’est un vrai softie. Ce champagne Pommery avait une si belle personnalité.Important dans le monde du champagne, il était un héros absolu : le plus vieux tétraplégique du monde, il avait survécu 30 ans après cette horrible tragédie. Il avait deux enfants adoptés et était marié à la fille d’un ancien maire de la région.

Après avoir été sauvé par une femme marocaine, il l’a rencontrée et épousée et a ensuite adopté deux autres enfants. Il séjourne à la fois au Maroc et à Nantes. Comme le temps y était plus clément, il décida d’y établir sa demeure. Ceux qui étaient devenus tétraplégiques, comme les motocyclistes, étaient aidés par un combattant héroïque.

Lorsqu’une nouvelle recrue rejoignait l’équipe, il leur disait: “Vous êtes de retour dans le circuit des tétras”, les entraînant essentiellement au combat. C’est dur, c’est lourd. Il ne s’est jamais plaint et a toujours recherché l’existence la plus normale qu’on puisse imaginer.

“C’était incroyablement incroyable. Le héros ultime. Chaque nuit, il pouvait mourir. Il était fier de son apparence, écrivait des livres et répondait à des lettres. Il a passé sa vie à aider les autres et, même après 30 ans, il ne s’est jamais plaint.

C’était un chant de vie, et il ne voulait pas le rater. Il avait une ligne directrice : « prendre soin des faibles ». Mais cette phrase revenait sans cesse : « prendre soin des fragiles ». Au sens large dont nous sommes tous possédés.”

Un homme extrêmement puissant

Ce pouvoir est né il y a dix ans aux États-Unis. En Amérique, les gens ne s’attardent pas sur le passé. Je suis allé en parachute avec lui. Je me suis cassé les babines, mais c’est un champion maintenant. A ce jour, il ne regrette rien. Tétraplégique, il sauta à nouveau, cette fois en regardant droit devant lui.


Pour le dire simplement, il aimait rire. Dans certains cas, il fumait des cigarettes et buvait du champagne. Mais ses règles étaient strictes. Il n’avait plus de nouvelles de son aide, pourtant il est toujours collé à lui.

Philippe Pozzo Di Borgo Jeune
Philippe Pozzo Di Borgo Jeune

Leave a Comment

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicités détecté !!!

Nous avons détecté que vous utilisez des extensions pour bloquer les publicités. Veuillez nous soutenir en désactivant ces bloqueurs de publicités.

error: Le contenu est protégé !!