Affaire Alain Schmitt

Répandez l'amour du partage
Affaire Alain Schmitt
Affaire Alain Schmitt

Affaire Alain Schmitt – Le résultat d’un événement sportif très attendu. De l’après-midi Par la suite, la cour d’appel de Paris délibérera dans le procès en appel opposant Alain Schmitt à Margaux Pinot. L’entraîneur de judo était absent

Le 30 novembre, le tribunal correctionnel de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, a relaxé la victime de violences conjugales du champion olympique en comparution immédiate. Il est temps de faire un rappel sur les faits et les conséquences de cette affaire. Que se passe t-il ici?

Margaux Pinot, la médaillée d’or olympique de Tokyo, a porté plainte contre Alain Schmitt, son compagnon et ancien entraîneur, le 29 novembre 2021. Au moment de l’agression présumée, elle était une habitante de Blanc-

La nuit de samedi à dimanche au Mesnil. Après avoir trouvé un endroit sûr où loger chez un voisin, Margaux Pinot a appelé la police. Finalement, elle s’est rendue à Bondy pour une ITT (incapacité totale de travail) de 10 jours après avoir déposé plainte et été examinée.

Une relation mouvementée de plusieurs années était sur le point de prendre fin pour le couple, qui ne partageait pas de résidence.Qui parle pour le Margaux Pinot ?

“J’étais sur le bord de mon siège. C’était un niveau de violence que je n’avais jamais vu auparavant.Avant de la rattraper, une femme qui était rentrée chez elle ivre après un verre de départ lui avait proféré des “choses désagréables”. attrapez-la par les cheveux et traînez-la au sol, où vous la frapperez au visage et la frapperez.

Il est important de garder la tête basse. Avant qu’elle ne puisse s’enfuir, il aurait tenté de l’étrangler dans une autre pièce. “Je serais morte s’ils n’avaient pas été là”, a-t-elle déclaré.

Quelle est la réponse d’Alain Schmitt à cette question ?L’incident s’est produit alors qu’Alain Schmitt faisait ses valises pour s’envoler vers Israël le lendemain pour prendre en charge l’équipe de judo féminine de l’Etat juif dans sa quête d’une “nouvelle vie”.

équipe. C’est la première fois que je combats quelqu’un et que j’échange des coups avec qui que ce soit, et je n’ai jamais frappé une femme de ma vie”, a rétorqué l’entraîneur. “Elle serait morte rapidement si cela avait été le cas samedi soir.

Ils ont annulé sa proposition et rompu leur relation avec lui. Quand Margaux Pinot dit la vérité, elle ne veut pas que je parte.

Décision du décembre du tribunal de BobignyL’entraîneur de judo a été relaxé par le tribunal correctionnel de Bobigny en pleine nuit du novembre à décembre.

Affaire Alain Schmitt

Selon le président du tribunal correctionnel de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, “un tribunal n’est jamais chargé de dire qui dit la vérité et qui ment”. Puisqu’il n’y avait pas “assez de preuves”, les trois magistrats ont décidé que l’accusé devait être libéré. Le parquet a fait appel. Margaux Pinot a déclenché un mouvement dans le milieu sportif.

De nombreuses personnes se sont exprimées en faveur d’Alain Schmitt après sa libération : Clarisse Agbégnénou, une judoka française bien connue, s’est dite « choquée » par la décision du tribunal ; Nounours

Comment faire pour que la voix des victimes soit entendue ??” Amandine Buchard a écrit “Aujourd’hui c’est triste à dire, mais tant qu’il n’y a pas de mort à la fin ça reste. Pour que justice soit faite, qu’attend-elle ? “….

Selon la Fédération française de judo, elle est “choquée” par l’annonce. Stéphane Nomis, président de la FFJ, a déclaré : « Nous n’avons pas compris et nous avons été abasourdis, nous avons pris un KO par la décision. L’idée qu’il existe un « empire du mal » me déconcerte.

un manque de preuve. En le voyant dans son état actuel, j’ai du mal à croire que quiconque puisse dire qu’il n’y a aucune preuve. En regardant la tête de Margaux, il est difficile de comprendre l’absence de toute preuve.

Il affirme avoir reçu cent “menaces de mort” de la part d’Alain Schmitt. “Ce n’est pas sûr pour moi de rentrer chez moi tout seul. En termes de vie sociale, c’est un désastre.

Alain Schmitt a comparu devant la cour d’appel de Paris pour “faits de violences conjugales” sur sa compagne, Margaux Pinot, en avril et le délibéré est prévu le 10 juin. Une peine d’emprisonnement d’un an avec crédit pour le temps passé a été réclamée pour lui une fois de plus. Les deux parties sont catégoriques sur leurs positions.

Pour le moment, aucune décision n’a été prise. Pour cette raison, le tribunal doit soit confirmer l’acquittement, soit rendre une nouvelle décision. Alain Schmitt, entraîneur de judo, a de nouveau été licencié.

La cour d’appel de Paris l’a reconnu coupable de violences conjugales contre son ancienne partenaire de judo, la championne olympique Margaux Pinot, vendredi 10 juin. Le procès en appel s’est tenu en avril, et l’entraîneur a requis un an de prison avec sursis.

L’athlète de 28 ans affirme qu’Alain Schmitt, son ex-compagnon de ans, l’a frappé à plusieurs reprises au visage lors d’une dispute en novembre. évalué parEn décembre de l’année dernière, il avait été libéré faute de preuves. Il y a eu l’indignation dans le judo français

Affaire Alain Schmitt
Affaire Alain Schmitt

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicités détecté !!!

Nous avons détecté que vous utilisez des extensions pour bloquer les publicités. Veuillez nous soutenir en désactivant ces bloqueurs de publicités.

Powered By
Best Wordpress Adblock Detecting Plugin | CHP Adblock