Serge Moati Fils

Répandez l'amour du partage
Serge Moati Fils
Serge Moati Fils

Serge Moati Fils – Serge Moati, journaliste qui aura 76 ans le 17 août, a eu une belle carrière. Avec des rôles aussi divers que celui d’acteur dans les Quatre cents coups de François Truffaut et réalisateur d’Envoyé spécial ou responsable de la communication de François Mitterrand, il a clairement trouvé la formule du succès.

Il a su transmettre l’histoire et les traditions de sa famille à ses trois descendants. Victor, son aîné, a fondé une société de production en 1982 qui se concentre sur les documentaires pour les musées, les sites historiques et d’autres institutions culturelles. Irène, sa benjamine, est née en 1985, et elle travaille comme décoratrice de décors. Félix, son fils cadet, est aujourd’hui un acteur bien connu.

Le premier grand rôle de Félix Moati était dans LOL en 2009, après avoir été diplômé du lycée exclusif Fénelon à Paris. Il a été choisi comme petit ami à l’écran de Lola. En 2012, il est nominé au César du meilleur espoir masculin pour sa prestation dans Télé Gaucho, qu’il avait livré quelques années auparavant.

Les deux hommes ont travaillé ensemble sur quelques projets auparavant, et ils ont tous deux une profonde appréciation pour le septième art. Ainsi, en 2013, Serge Moati projette un documentaire sur le désir masculin, dans lequel il fait figurer son plus jeune enfant.

Félix Moati, aujourd’hui âgé de 32 ans, a surpris son papa avec un petit-fils en septembre 2021. Vanessa Paradis, qui partageait la vedette avec lui dans Maman, lui a annoncé la bonne nouvelle sur le plateau de C à vous.

Pendant le tournage, la petite amie de Félix Moati a eu un bébé. Pendant ce temps, une nouvelle vie était mise au monde. Deux fois ce jour-là, nous nous sommes réunis pour jouer. Il a roulé toute la journée dans des taxis à moto. Alors, il s’est rendu à l’hôpital. à temps pour l’accouchement On connaît le prénom de son fils même si Félix Moati protège farouchement l’intimité de la maman, qu’il a rencontrée en maternelle. Ils’

Dans son émouvant essai Portraits de mon père, Félix Moati se penche sur les multiples personnalités du journaliste Serge Moati, notamment celles de cinéaste, de producteur et d’auteur. Alors que Félix Moati reconnaît que « le monde est énorme », confie-t-il, « j’ai eu envie d’archiver, de capturer ce visage que je connais pourtant si bien, qui m’est évidemment si familier ».

Ecrivains, cinéastes, artistes, musiciens, comédiens, etc., dévoilent le monde et décryptent le XXe siècle. S’ils acceptent le défi de Square Artist de créer un portrait d’un de nos contemporains basé sur le principe de la toile vierge, ils seront chargés de nous fournir une histoire fondée.

Serge Moati Fils: Félix Moati, Victor Moati

Qu’ils soient chasseurs, syndicalistes, élus ou cordonniers, tous ces témoins partagent aujourd’hui leurs histoires à travers le prisme de leurs engagements, croyances et occupations avec notre invité spécial.

Pour le dire autrement : il y a votre pari. Félix Moati est le dernier à accepter l’offre, à la suite de Sara Giraudeau, Patrick Chesnais, Alexandre Jardin et Isild Le Besco. Lui qui a vécu les grands engagements et les déceptions potentielles de l’époque, les hauts et les bas inévitables, se laisse saisir ici dans toute leur simplicité. C’est une pause énorme, alors merci de remercier mon père pour moi.

Serge Moati Fils

(Henry) Serge Moati est l’aîné de trois frères qui sont tous nés dans une famille juive en Tunisie, et il raconte leur histoire dans son livre de 2003 Villa Jasmin. Son père Serge (1903-1957) était franc-maçon, socialiste et membre de la communauté Granas en France.

Il a travaillé comme journaliste pour plusieurs publications, dont le journal socialiste Tunis Socialist et le quotidien Le Petit Matin. Il a été arrêté pour ses activités de résistance pendant la Seconde Guerre mondiale, déporté dans un camp de concentration et s’est finalement échappé. La mère d’Odette, née Scemama (1905-1957), était membre de la communauté juive indigène de Tunisie, les Twânsa. Cela a ajouté une dimension culturelle unique à l’union du couple.

Il a grandi en Tunisie et a fréquenté l’école Carnot jusqu’à la mort de ses parents en août et octobre 1957. Après avoir perdu ses deux parents à la suite d’un arrêt cardiaque soudain, lui et sa sœur Nine se rendent dans la capitale française. Retraité, il poursuit ses études au prestigieux Lycée Michelet de Vanves.

Toujours conseillers de Mitterrand en 1981, ils le préparent au « débat télévisé de l’entre-deux tours » avec Robert Badinter. Devant la férocité de leurs critiques, le nouveau président décide de démissionner et confie à l’autre camp le soin d’identifier les conditions techniquement inacceptables.

Ainsi, ils proposent un système en vingt et un points (valeur du plan, plans de coupe, distances, etc.) qui favorise leur candidat dans le débat. A la surprise générale, les conseillers de Valéry Giscard d’Estaing l’embrassent de tout cœur.

Ce règlement est toujours en vigueur, et il sert de socle autour duquel Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy ont fondé leur débat de 2007. Tant en 1988 qu’en 1995, il est l’un des deux réalistes à l’origine du débat de “l’entre-deux-tours” et contribue à pr.

Serge Moati Fils
Serge Moati Fils

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!