Parents De Mike Brant

Répandez l'amour du partage
Parents De Mike Brant
Parents De Mike Brant

Parents De Mike Brant – Mike Brant, qui a connu des débuts difficiles, est devenu l’un des musiciens les plus vénérés des années 1970 après avoir surmonté l’adversité. Au cours de sa rapide ascension, qui se distinguait par des phrases comme « Laisse-moi t’adorer », « Qui saura » ou encore « Dis-lui », il tomba dans un terrible désespoir.

À l’âge de 28 ans, il s’est suicidé, choquant ses amis. Bronia Rosenberg, une survivante d’Auschwitz, et Fichel Brand, un guérillero de Pologne, ont amené leur fils Mike Brant en Israël en mai 1948, alors que ce n’était qu’un pays.

A l’âge de 5 ans, le jeune garçon, muet jusqu’à l’âge de 5 ans, est rapidement accepté dans une chorale de lycée, mais il quitte l’école à 13 ans. Ouvrier au Musée océanographique de Haïfa et réparateur pour le local kibboutz, il fait aussi des petits boulots comme ça.

Parents De Mike Brant : Bronia Rosenberg(Mère de Mike Brant),Fishel Brand(Père de Mike Brant

Zvi, son frère accordéoniste, l’accueille dans l’ensemble deux ans plus tard. Pendant près de deux ans, un jeune homme à la voix de stentor arpente les hauts lieux de Haïfa avec Les Chocolats. Avec le succès de Mike Brant auprès des jeunes, le groupe qui s’appelait à l’origine Mickal and the Platters change de nom pour Mickal and the Chocolates.

C’est alors que la légende du music-hall israélien Jonathan Karmon, séduit par la voix et la personnalité du chanteur, s’est porté volontaire pour l’emmener en tournée non seulement aux États-Unis mais aussi en Afrique du Sud à cette époque.

Sa détermination à poursuivre une carrière solo a été renforcée par cette rencontre. En 1968, la porte était ouverte. Sylvie Vartan, qui devait également se produire dans le même club que Mike Brand, et Carlos, le secrétaire de ce dernier, ont remarqué Mike Brand alors qu’il était sur scène à Téhéran.

Parents De Mike Brant

Tous deux sont subjugués par le chanteur qu’ils comptent rencontrer à Paris. En 1969, il est terminé. Carlos, qui l’a accueilli, l’a présenté à Eddy Barclay, à qui il a été présenté par Carlos. L’artiste, en revanche, n’arrive pas à s’intégrer à cause de la barrière de la langue.

Sylvie Vartan et Johnny Hallyday directeur artistique Jean Renard en ont finalement pris les commandes. Après quelques mois, les premiers 45 tours ont été atteints. Sorti en 1970, « Let me love you » était le premier album de celui qui allait devenir Mike Brant.

Le succès du titre est tel que l’artiste l’enregistre à la fois en allemand et en italien. Avec sa chemise entrouverte et ses jambes évasées, Mike Brant, qui est apparu dans de nombreuses émissions de radio et de télévision, devient rapidement un nom familier.

Sa voix enchanteresse et son attitude charismatique ne manquent jamais de captiver. Avec “On ira à Sligo”, “Un corps perdu” ou encore “Felicita” en 1971, il revient sur scène en tant que victime d’un accident de la circulation.

De plus, il est attiré par les films de Luchino Visconti. “HAIR” est également en lice pour une traduction italienne. Refuser de céder au 7ème art est un combat pour l’artiste qui préfère s’inspirer du milieu rural.

En 1971, à l’Olympia, Mike Brant accepte de faire la première partie de Dalida. Son directeur de création a été remplacé par Gérard Tournier à la suite de la scission. Son producteur est Charles Talar. Le musicien a dû attendre 1972 pour relancer sa carrière avec la chanson “Qui saura”, une interprétation de “Que sera” de José Feliciano.

La même année, il organise plus de 250 galas et compose sa propre chanson, “C’est ma prière”. La dépression et l’épuisement sont juste au coin de la rue. Cela ne veut pas dire pour autant que les enregistrements et les tournées s’arrêteront : Que tu es beau, Toutes les couleurs, Rein que larme, et Tout réprise.

Le sulfureux Simon Waintrob l’a eu en 1974. Du coup, il commence à traîner dans des endroits où il se sent moins lié à sa famille. Cependant, sa capacité à s’exprimer n’est pas affectée. Les albums “C’est comme ça que j’aime toi”, “Viens ce soir” et “Toi, mi enfant” sont tous sortis en 1974.

Mike Brant a commencé à montrer des signes de dépression cette année-là. Il a quitté la scène tôt lors d’une représentation devant 4 000 personnes à Boissy-Saint-Léger, France. Dans sa loge à Cambrai, il brise un miroir.

Une tentative de suicide a eu lieu le 21 novembre 1974 en Suisse. Il saute de la fenêtre du deuxième étage de sa chambre d’hôtel. Avec plusieurs fractures, il a pu se relever et marcher à nouveau. Qui pourra lui dire ? et “Elle a gardé les yeux de ses enfants ouverts” en 1975, lorsque la maladie semblait avoir disparu. Feelings de Loulou Gasté et « Tell him » de Morris Albert sont les chansons qui font revivre la chanteuse. En ce jour fatidique de 1975, l’inimaginable s’est produit.

Parents De Mike Brant
Parents De Mike Brant

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!