Nicolas Jeanneté Drogue

Répandez l'amour du partage
Nicolas Jeanneté Drogue
Nicolas Jeanneté Drogue

Nicolas Jeanneté Drogue – Le conseiller municipal de Paris Nicolas Jeanneté, délégué à la sécurité publique et à la prévention du maire du 15e arrondissement et de la police municipale, a été placé en garde à vue lundi, principalement pour trafic de stupéfiants.

France Bleu Paris a confirmé l’information d’un Parisien selon laquelle Nicolas Jeanneté, chef du parti centriste Les Centristes et membre du groupe d’opposition Changer Paris à la Mairie de Paris, avait été assigné à résidence lundi soir pour trafic de substances stupéfiantes et pour avoir causé l’évanouissement des autres.

Dans le cadre d’une enquête préliminaire initiée en août 2022, il sera interrogé. Après son interrogatoire, le beau fils de Nicolas Jeanneté a également été placé en garde à vue pour “actes de violence sur agent public”, comme le rapporte le pavé parisien.

Aussi rapidement, “Changer Paris” a mis Nicolas Jeanneté en suspension indéfinie pour motif disciplinaire. Contactée par France Bleu Paris, la formation d’opposition à la Mairie de Paris, emmenée par Rachida Dati, s’est refusée à tout commentaire. France Bleu Paris a également tendu la main aux « Centristes », dirigés par Hervé Morin, mais ils n’ont pas encore répondu à nos sollicitations.

Le leader des centristes, Nicolas Jeanneté, est soupçonné de trafic de drogue et de vol d’images pédopornographiques. Alors que Nicolas Jeanneté a été interpellé lundi 20 mars sur des accusations de trafic de drogue, il est également soupçonné de rétention d’image pédopornographique.

Parfois, une chose mènera à une autre. Le Parisien a rapporté le 21 mars que Nicolas Jeanneté, le chef du parti centriste Les Centristes, avait été arrêté la veille au soir pour trafic de drogue. L’ordinateur de l’élu de la Mairie de Paris est saisi et des centaines de fichiers pornographiques y sont cachés.

La brigade de protection des mineurs a déjà été informée de la découverte et des travaux ont commencé sur certains des autres supports qui ont été saisis lors de la perquisition. Peut-être dans les prochaines heures, une deuxième enquête pénale parallèle sera-t-elle ouverte pour traiter cet aspect de la situation.

Un élu dénonce la drogue.

Le 20 mars, Nicolas Jeanneté a été placé en garde à vue, soupçonné de trafic de drogues de synthèse, dont il aurait fait usage lors de soirées « chemsex ». Ce candidat de 57 ans mettrait la main sur ces médicaments par le biais de la partie cachée et secrète d’Internet connue sous le nom de Darknet, puis les ferait expédier au lieu de travail de son fils adoptif. Selon Le Parisien, cet individu a également été interrogé, non sans incident, puisqu’il aurait résisté à son interpellation lors de l’opération policière.

Nicolas Jeanneté Drogue

Le Parisien rapporte que le lundi 20 mars, Nicolas Jeanneté a été placé en garde à vue et placé en cellule de détention sous vidéosurveillance. Dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte en août 2022 pour des faits de “trafic de stupéfiants” et de “blanchiment”, le chef du parti centriste Les Centristes serait mis en examen.

Quelle est exactement la plainte contre Nicolas Jeanneté, vice-président du groupe d’opposition “Changer Paris” et chef du parti Les Centristes ? Selon les informations du Huffington Post, l’élu a été placé en résidence surveillée le 20 mars en fin de journée dans le cadre d’une enquête sur sa conduite qui dure depuis août 2022. Surtout compte tenu du “trafic de stupéfiants” et “blanchiment” qui s’est produit.

Le fiancé de Nicolas Jeanneté a également été placé sous surveillance pour “actes d’agression contre un dépositaire de l’autorité publique survenus lors de l’interrogatoire”, comme le rapporte le Parquet de Paris. Le Parisien affirme que le candidat centriste recevra chez lui des drogues de synthèse comme le 3MMC après son élection.

Une drogue qui a récemment gagné en notoriété en raison de sa fréquente mention dans le cadre de l’affaire Palmade, dans laquelle il était expliqué qu’elle était parfois consommée pour augmenter le plaisir sexuel.

Plusieurs allégations ont été faites à propos des déclarations de l’homme en février, dans lesquelles il exprimait son soutien à la prévention du chemsex (combiner la pratique du sexe et la prise de drogue, ndlr). “Depuis deux ans, j’alerte les pouvoirs publics et Paris sur la hausse préoccupante de prise de drogues lors de rapports sexuels festifs”, avait déclaré ce dernier sur Twitter, en marge de l’affaire Palmade.

UNE SUSPENSION PROVISOIRE DU GROUPE « CHANGER PARIS » a été prononcée pour Nicholas Jeanneté.

Nicolas Jeanneté a été provisoirement démis de ses fonctions de président du groupe “Changer Paris”. Les membres de Changer Paris ont été choqués d’apprendre que l’un des leurs avait été placé en garde à vue pour des allégations allant à l’encontre des convictions défendues par l’organisation. L’organisation politique “Changer Paris” a annoncé sur Twitter avoir suspendu le candidat mis en cause, le parti Nouveau Centre, pour des raisons de conservatisme.

Trafic de drogue et vol d’images

Pédopornographie : le modéré fraîchement élu Nicolas Jeanneté garde l’œil ouvert Après avoir été mis en examen pour vente de drogues de synthèse lors de soirées chemsex, le leader centriste est désormais soupçonné d’avoir dissimulé des photographies pornographiques découvertes lors d’une perquisition à son domicile.

Nicolas Jeanneté, l’élu du XVe arrondissement de Paris, est sous surveillance pour trafic de stupéfiants depuis le 21 mars. Malgré la lutte contre cette menace, notre héros se retrouve aujourd’hui en butte à une épée.

Nicolas Jeanneté Drogue
Nicolas Jeanneté Drogue

Leave a Comment

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicités détecté !!!

Nous avons détecté que vous utilisez des extensions pour bloquer les publicités. Veuillez nous soutenir en désactivant ces bloqueurs de publicités.

error: Le contenu est protégé !!