Mr Patron Affaire Laetitia

Répandez l'amour du partage
Mr Patron Affaire Laetitia
Mr Patron Affaire Laetitia

Mr Patron Affaire Laetitia – Ce matin, la cour d’appel de Rennes a décidé de libérer l’ancien père adoptif de Latitia Perrais, Gille Patron, qui était sous surveillance depuis le meurtre de sa fille en janvier 2011. Il est détenu à la maison d’arrêt de Nantes depuis le 17 août 2011, et bien que mis en examen pour crimes violents, il nie avoir commis les actes pour lesquels il est détenu.

La cour d’appel de Rennes, saisie par le parquet, a confirmé la décision d’une juridiction inférieure de placer le prévenu dans un foyer avec vidéosurveillance 24h/24 et 7j/7. En fait, le juge président de la section d’instruction de cette affaire a informé le public la semaine dernière qu’il ou elle libérait l’accusé. Elle avait précisé que Gilles Patron, s’il était libéré, ferait l’objet d’un contrôle judiciaire et d’une assignation à résidence.

Gilles Patron, 61 ans, ancien père adoptif, fait l’objet d’une enquête pour des allégations d’agressions sexuelles et de violences conjugales sur quatre des enfants qui ont été confiés à sa garde. Parmi les calomniateurs se trouve la sœur de Latitia Perrais, Jessica.

Alors qu’il nie les allégations, Gilles Patron a reconnu lors d’une visite à sa fille Jessica qu’ils avaient eu des relations “ambiguës” lorsque Jessica était mineure. En 1995, l’homme avait obtenu l’autorisation d’accueillir des enfants âgés de 6 à 18 ans.

Six enfants sont restés avec lui pendant une période prolongée et quarante-huit autres y ont été placés pour des séjours plus courts.Depuis mardi dernier, celui que le président français Nicolas Sarkozy avait accueilli à l’Elysée en début d’instruction et qui avait appelé à la plus grande sévérité contre les “violateurs récidivistes” était détenu au box de l’isolement de la Cour d’assises pour avoir commis des actes de violence et d’agression sexuelle contre cinq femmes différentes.

En l’occurrence, le président français Nicolas Sarkozy se trouvait à Saint-Nazaire sur le chantier de la STX le 25 janvier lorsque l’identité du meurtrier de Laetitia Perrais a été rendue publique.

Outre la condamnation actuelle de Tony Meilhon à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle, une délibération spéciale a ordonné que sa situation de sécurité soit réexaminée à l’issue de sa peine.

Nicolas Sarkozy, comme à son habitude, offre une conférence complète, appelle à une nouvelle législation et mène le procès en annulation « Une telle tragédie ne peut pas se terminer en silence. Si l’enquête confirme les actes criminels en question, personne ne peut échapper à la sanction. J’espère sincèrement que le système judiciaire agira rapidement et efficacement pour garantir que toute la vérité soit rendue publique”.

Mr Patron Affaire Laetitia

Un peu plus tard à Orléans, le président dénonce les “dysfonctionnements” de la justice qui ont conduit à la libération du récidiviste notoire Tony Meilhon.Les victimes de ces actes odieux ont, au fil du temps, été triées sur le volet par l’élite dirigeante, connue sous le nom d'”époux Patron”.

A la veille de la découverte du corps de Laetitia – la tête, les jambes et les bras enveloppés de fil à griller – dans un lac près de Lavau-sur-Loire, Michelle et Gilles sont invités à l’Élysée. Franck Perrais, le père biologique de Laetitia et Jessica, a été condamné à de la prison pour violences conjugales aggravées sur son épouse et n’est donc pas le bienvenu sous la protection de la République.

Gilles Patron est un mécène fidèle de la presse. Au début de l’affaire, personne d’autre que lui n’est visible. Il porte un T-shirt photo Laetitia et pose volontairement pour les caméras. Devant les caméras à Paris, il demande que la sévérité maximale soit appliquée aux « contrevenants » qui sont en prison.

Il a été rapporté que Gilles Patron était indiscutable sur “les échecs du suivi des agresseurs sexuels” lorsqu’il a été confronté aux journalistes qui l’avaient suivi au quotidien jusqu’aux obsèques de Laetitia.

Comme d’habitude en août. Deux des colocataires de Jessica Perrais aux Patrons, dont la soeur de Laetitia qui séjournait avec eux, ont porté plainte pour agression sexuelle contre le père d’accueil. Jessica affirme qu’il la maltraite physiquement et sexuellement depuis qu’elle a 16 ans. Une autre enquête a commencé. Les six jeunes hébergés en permanence par la famille Patron et les quarante-huit en hébergement provisoire sont interrogés.

Suite à l’enquête, Gilles Patron a été ramené devant la Cour d’appel pour répondre des allégations d’agressions sexuelles portées par Jessica Perrais à l’encontre d’une « personne anonyme abusant de l’autorité qui lui est conférée en vertu de sa fonction ». Il est accusé d’avoir fait des choses similaires à une autre jeune fille dont il était responsable entre quatorze et quinze ans.

Gilles Patron doit également faire face à des allégations d’agressions sexuelles impliquant un jeune homme à qui le gouvernement a accordé une protection spéciale. De plus, les deux amis de Jessica le poursuivent pour agression sexuelle.

Le septième jour de l’audience de Gilles et Michelle Patron devant la Cour des conseils commis d’office. Une journée marquée par le témoignage de Sylvie Larcher en tant que mère biologique de Laetitia.

Il l’a assassinée, l’a forcée à sniffer de la colle, l’a maltraitée, etc. Il n’y a aucun moyen que cela puisse arriver…” Finalement, elle lâchera prise. “Que justice soit faite, car dès qu’il sort, il revient… Pourquoi fait-il ça… donne quelques coups bien placés… S’il sort de prison, il recommencera.

Une amie de Laetitia livre un témoignage émouvant pour conclure la matinée. Le chef de l’État s’enquiert : « Vous allez à l’occasion chez les Patrons pour aller à la plage ; comment était Gilles avec Laetitia ; étaient-ils sympas et cool.

Mr Patron Affaire Laetitia
Mr Patron Affaire Laetitia

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!