Michel Chevalet Jeune

Répandez l'amour du partage
Michel Chevalet Jeune
Michel Chevalet Jeune

Michel Chevalet Jeune – Michel Chevalet est né à Paris en septembre 1939. C’est le début du plaisir de la guerre. Enfant, il adorait Meccano, un jeu de construction composé de pièces métalliques que l’on assemble avec un vis et un écrous. Un appel se dessinait dans son cœur…

Lors de la première diffusion d’Europe Number One, Michel était étudiant en deuxième année et participait régulièrement à l’émission Europe Jeunesse. Déjà, la génétique de l’industrie de la télévision montre des signes d’essoufflement.

N’oubliez pas de féliciter Michel Chevalet pour la réussite de son programme de baccalauréat au Lycée Technique de Nogent-sur-Marne. Sur les traces de la pièce de théâtre de son enfance, il a jeté son dévolu sur une carrière d’ingénieur.

Études d’ingénieur, 1959 : Michel attrape le virus du chemin de fer et il ne le lâche plus. Avec quelques copains, il fonde le Club des Cadets du train et publie un magazine avant-gardiste pour ses membres. Michel, en fin pédagogue qu’il est déjà, y tient une chronique régulière. Cette créature qui réussit à lui échapper n’était pas un vistamboire.

Après avoir servi en Algérie, il décide de retourner à l’école afin de prolonger son service militaire, et la guerre l’oblige à accepter un poste d’assistant professeur de mathématiques. Pour obtenir un diplôme d’enseignement, vous devez être diplômé de l’Ecole Normale et obtenir le diplôme requis.

Service militaire effectué à Paris au profit des TAM (Terrain, Armée de l’Air, Marine). Dix mois, c’est beaucoup plus long que le plan initial de trois ans et demi. Rejoint par Pierre Salviac, futur animateur sportif de la 2ème chaîne française, et Stéphane Collaro, futur animateur sportif de la même chaîne, Michel Chevalet y fait ses premiers pas dans le journalisme, agrémenté d’un jeu de mise en perspective des deux jeunes hommes.

De retour dans l’école nationale jusqu’à fin 1971, Michel Chevalet est réadmis. Ainsi commence sa carrière de professeur de mathématiques et de physique. Les futurs journalistes Patrice Duhamel et… un certain Laurent Voulzy seront parmi ses élèves.

Pendant ce temps, il entame une collaboration régulière avec les publications Science & Avenir et La Croix, ainsi qu’avec la chaîne de télévision française ORTF. Il côtoie d’autres personnalités de la vulgarisation scientifique comme François de Closet, Albert Ducroq et Martine Allain-Régnault.

Michel CHEVALET a quitté l’école pour rejoindre l’équipe de l’ORTF et écrire pour le magazine d’information 24heures sur la 2. La toute nouvelle chaîne, J.T. sur Channel One, est animé par Jean Lanzi et Jean-Pierre Elkabbach.

Le directeur de l’information de l’époque, Jacques Alexandre, et le rédacteur en chef de l’époque, Michel Péricard, ont loué le travail de Michel Chevalet. Jean-Pierre Chapel met son “pied dans l’étrier” et le recrute comme second commentateur pour les missions spatiales Apollo.

Parallèlement, en 1972, à la demande de Jacqueline Joubert (célèbre pour avoir été l’une des deux premières animatrices de talk-show télévisé ; elle était également mariée au journaliste Georges de Caunes et était la mère d’Antoine de Caunes), Michel Chevalet entame organisant une émission scientifique pour les jeunes, à la fois révolutionnaire et innovante à l’époque. Baptisée « la petite science », elle durera une décennie. Patrick Sabatier, Soizic Corn, et… Nicolas Hulot étaient les noms des compagnons de plateaux de l’époque.

-Michel Chevalet commence aussi à faire des apparitions dans des séries télévisées et peaufine son “comment ça marche?” manière. À une époque où les ordinateurs manquaient encore de langage, il a eu l’idée d’utiliser des modèles pour démontrer des concepts. En 1979, MCH a télévisé le lancement du lanceur orbital européen Ariane, amenant l’événement à un tout nouveau public. La diffusion en direct débutera à 18h14 GMT le 24 décembre et durera plus de trois heures.

Michel Chevalet donne vie au lancement et à l’atterrissage du premier vaisseau spatial américain, Colombia, pour le public français aux côtés de l’astronaute d’Apollo XIII Fred Haise. L’ensemble est une collection de nouvelles œuvres révolutionnaires. En 1986, M.Chevalet s’est arrangé pour que le cosmonaute français Jean-Loup Chrétien emmène un orgue à la station spatiale russe MIR, où Chrétien s’est produit en direct pour le journal télévisé de 20h30.

Michel Chevalet Jeune

Michel Chevalet sera également le premier à tester les simulateurs de vol utilisés par les navires de la marine américaine (avec l’aide de Billy Bob, alias Jean-François Clervoy) lorsqu’ils accostent à la station spatiale MIR. Parallèlement à ses passages aux JT de 13h et de 20h, il lance également le premier magazine télévisé consacré uniquement à la météo et au climat, intitulé “Météo Première”, diffusé en direct 10 minutes tous les jours de 19h à 19h10. .

Hervé Bourges, le président nouvellement nommé, prévoit d’équiper le réseau météorologique par satellite de l’entreprise, qui sera visible depuis le toit du siège de Cognac-Jay. Michel formera ensuite les futurs animateurs météo comme Denis Vincenti et Muriel Hess. C’est ainsi que les premières photos d’animation satellite seront largement diffusées.

Le journaliste scientifique français Michel Chevalet est surtout connu pour avoir inventé l’expression “Comment ça marche?” et l’accueil d’un certain nombre d’émissions de vulgarisation scientifique. Michel Chevalet est non seulement un auteur publié et un réalisateur de documentaires, mais il intervient également fréquemment lors d’événements d’entreprise sur des sujets scientifiques et technologiques de pointe.

Après avoir obtenu son baccalauréat, Michel Chevalet a commencé à travailler comme professeur adjoint de mathématiques au secondaire. Il obtient ensuite son brevet d’enseignement en 1966. Il fait ses premières apparitions comme journaliste sur RMC et dans le journal français La Croix. En 1972, il quitte l’école pour l’industrie de la télévision, rejoint l’ORTF en tant que spécialiste des sciences avant de prendre la relève en tant qu’animateur de La Petite Science, la première émission scientifique destinée à un public plus jeune.

Il revient ensuite à TF1 en tant que directeur du service scientifique. De plus, il est responsable de tous les articles écrits sur la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. Outre son travail au club Dorothée, Michel Chevalet est bien connu pour avoir animé l’émission “Club Sciences” sur la station.

Michel Chevalet Jeune
Michel Chevalet Jeune

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!