Mère Denis Vedette

Répandez l'amour du partage
Mère Denis Vedette
Mère Denis Vedette

Mère Denis Vedette – Figure mythique de la publicité française, tout le monde connaît la Mère Denis. Une tournure fortuite des événements qui a transformé une femme ordinaire en une icône culturelle. On peut désormais dire “Ca c’est ben vrai, ça.

Jeanne Marie Le Calvé est née le 9 novembre 1893 à Kerallain, dans le Morbihan, sixième de sept enfants d’une famille d’agriculteurs pauvres. Elle s’est vu confier le rôle d’une fille de ferme alors qu’elle n’avait que onze ans. Elle s’est mariée avec Yves-Marie Denis, qui travaillait pour la Compagnie des Chemins de Fer, alors qu’elle n’avait que 17 ans.

Le couple quitte la Bretagne pour la Normandie et s’installe dans la ville de Buat sur la côte de la Manche. Jeanne, gardienne sur la ligne Carentan-Carteret, a travaillé à temps plein pendant 27 ans tout en élevant cinq enfants, dont trois ont survécu.

Après 27 ans, le gardien en a assez d’entendre les trains gronder tous les jours à la même heure et décide de faire un acte de foi. Elle divorce de son mari et reprend ses études en 1944 pour commencer à travailler comme blanchisseuse à la laverie Gerfleur, située non loin de Barneville-sur-Mer.

Malheureusement, la reconversion n’est pas beaucoup plus chère que l’original. D’un côté, la démission de Jeanne de la Compagnie des Chemins de Fer lui fait perdre le droit à la retraite, et de l’autre, être blanchisseuse n’est pas vraiment un métier relaxant.

Toute femme qui lavait des vêtements à la main et les battait dans une bassine d’eau ou une machine à laver était appelée une “lavandière”, qu’elle le fasse pour vivre ou comme passe-temps.

Des termes comme «trempage», «lavage», «frottage», «rinçage», «essorage» et «séchage» sont utilisés dans la lessive française. Ces corvées basées sur les genoux étaient rajeunissantes au sens littéral et figuré, guérissant les engelures, l’arthrite et les rhumatismes du bout des doigts.

L’aide à la lessive est revenue chez elle l’air épuisé. D’autre part, les blanchisseurs se concentraient sur la lingerie fine, comme le denim et les jolies robes. Enfin, les blanchisseuses collaboraient fréquemment avec les repasseuses.

Revenons à Jeanne Denis. Elle « batouille » à la blanchisserie Gerfleur de 1944 à 1963, puis, à 70 ans, elle jette l’éponge et se retire dans une vie misérable. Mais dans neuf ans, tout va changer pour lui.

Un publiciste du nom de Pierre Baton a une idée radicale en 1972 après avoir fait la connaissance de Mère Denis alors qu’il passait ses week-ends dans le quartier. Alors que les bars affichent de plus en plus de pin-ups, Pierre Baton envisage d’allier l’efficacité d’une nouvelle machine à laver à la chaleur et au charme d’une ancienne.

Oui, ça a l’air de marcher aussi ! La campagne publicitaire pub pour “Mère Denis” est un succès retentissant. Six autres suivront, et les ventes de la machine à laver fabriquée par Vedette forgeront un lien fort. Mais la nouvelle méchante, c’est avant tout Mère Denis, passée de la quasi-obscurité à la notoriété généralisée.

En effet, en 1982, à l’occasion de la parution de ses mémoires, elle est invitée aux Apostrophes, et Paris Match la désigne personnalité la plus marquante de l’année. En 1983, Vedette s’engage à lui verser une indemnité de déplacement. Geste semble généreux, mais compte tenu des gains énormes rendus possibles par Mère Denis, c’est de la bêtise.

Cependant, Mère Denis est décédée le 17 janvier 1989, à l’âge de 96 ans, avant que le tournage ne puisse commencer sur “Milou en mai”, bien qu’elle ait été mise en service par Louis Malle pour jouer Martha, la mère de Milou. Après avoir pris le chemin inverse de la gloire, Mère Denis a renoncé à la vie quand tant d’autres vedettes sont tombées dans l’ignominie. « C’est vraiment la vérité, ça.

C’est l’histoire d’un inconnu qui est devenu un nom familier du jour au lendemain. Jeanne-Marie Le Calv, plus connue sous le nom de “Mère Denis”, voit sa vie changer radicalement au début des années 1970. Le Breton, alors âgé de 79 ans, est reconnu par un voisin travaillant alors dans la publicité alors qu’il est assez différent du modèle type du jeune manager avisé de l’époque.

Professionnelle de la lessive, elle devient l’égérie d’une grande marque de lessive. Avec l’iconique “a, c’est vrai ça!” slogan, que les moins de vingt ans ne connaissent probablement pas mais qui a influencé de nombreuses générations.

Jeanne-Marie Le Calv est apparue pour la première fois à la télévision dans une publicité de 1973 la montrant en train de battre son linge dans une laverie de campagne vintage. Les Français voient alors sur leurs écrans un personnage multidimensionnel et authentique.

Mère Denis Vedette

Tout le monde à Barneville-Carteret (Manche), où une équipe de TF1 se rend pour réaliser le premier rôle de cette pièce, se souvient d’elle avec émotion. « Elle n’était pas du genre à être ignorée ; elle avait clairement un bagage.

Elle semblait toujours avoir quelque chose à dire. Elle semblait relativement heureuse par rapport aux autres femmes », se souvient Jean-Pierre Lequertier, l’actuel adjoint au maire de la commune. .

Mais Eugène Dannet, 86 ans, en garde le meilleur souvenir. La hotte et le battoir utilisés par la blanchisseuse sont des biens précieux que ce résident a gardés en sécurité chez lui. A lui, La Mère Denis re

Mais Eugène Dannet, 86 ans, en garde le meilleur souvenir. La hotte et le battoir utilisés par la blanchisseuse sont des biens précieux que ce résident a gardés en sécurité chez lui. Pour lui, La Mère Denis représente toute une époque.

L’octogénaire réfléchit : “Cela me fait penser à ma propre mère, qui allait à la laverie pour s’occuper de notre lessive individuelle.” Élevée au rang de sainte, La Mère Denis avait acquis une renommée mondiale.

Le portrait élogieux auquel le New York Times a consacré sa couverture en 1976 en est la preuve. La même année, elle apparaît également dans l’émission “Apostrophes” de Bernard Pivot.

Mère Denis Vedette
Mère Denis Vedette

Leave a Comment

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicités détecté !!!

Nous avons détecté que vous utilisez des extensions pour bloquer les publicités. Veuillez nous soutenir en désactivant ces bloqueurs de publicités.

error: Le contenu est protégé !!