Leonie Simaga Parents

Répandez l'amour du partage
Leonie Simaga Parents
Leonie Simaga Parents

Leonie Simaga Parents – Le 23 janvier 2021, à 21h05, les téléspectateurs de France 3 découvriront un nouvel épisode de “Meurtres à”, l’action se déplaçant cette fois à Albi. Une jeune commissaire de police, incarnée par Léonie Simaga, se retrouve au centre d’une intrigue alambiquée au cours de l’enquête.

Dans une interview accordée à Femme actuelle, l’actrice de 42 ans évoque le tournage de cette scène ainsi que son hybridation, sa vie de famille et sa carrière d’actrice.

Léonie Simaga : Il s’agit d’une femme nommée Annabelle Dalmasio qui a été nommée commissaire à la ville d’Albi. Le premier jour de son mandat, elle doit s’occuper d’une affaire criminelle. Ce crime, s’il n’est pas sans précédent, est certainement unique. L’enquête commence, et l’intrigue du film va prendre des tournures inattendues.

Il y aura le mystère et le suspense associés à une histoire policière, et il y aura aussi un mystère et un suspense autour de ma propre personnalité qui a des liens avec l’histoire de France. Ces trois brins sont ceux qui se nouent ensemble. à la fois personnel, institutionnel, social et policier.

L. S. : Justement, la belle épaisseur qui vient de la complexité de ces trois intrigues qui se sont tissées ensemble pour former ce personnage. Elle doit être bien informée, rapide à agir, un agent d’application de la loi efficace et un gestionnaire compétent. Elle est dans une position où elle doit faire ses preuves.

Ce qui est intrigant, cependant, c’est le gouffre personnel qui s’ouvrira à elle. Facteurs comprenant ses attachements parentaux et maternels, les sentiments de sa fille et d’autres relations pertinentes. Enfin, des informations sur l’histoire avec un H majuscule qui me manquaient. J’ai apprécié la profondeur du contenu pour cette raison même.

L. S. : J’ai l’impression que la plupart des gens, pour le meilleur ou pour le pire, me classent dans la catégorie des femmes fortes. Être doté d’une personnalité robuste a ses avantages et ses inconvénients (rires). Une autre similitude est qu’Annabelle attribue son succès à son travail acharné, à ses études et à la victoire de divers concours.

Même moi, j’y ai consacré beaucoup de temps et d’efforts, en étudiant et en compétition. J’ai passé ma vie à travailler dans le but de gagner une admiration neutre. C’est quelque chose qu’elle et moi partageons en commun.

Leonie Simaga Parents

L. S. : Oui. Ce fut une expérience merveilleuse en soi. Ma progéniture n’a pas encore atteint le stade de l’adolescence. Cela se développe rapidement. Ma fille, maintenant âgée de 10 ans, est au début de son adolescence et mon fils a 5 ans et demi.

J’ai passé un bon moment dans les brèves scènes que j’ai partagées avec Angie, qui joue ma fille. Elle élève seule son enfant pour le moment. Notre lien avec elle était très solide.

Le nom de mon mari italien est Massimo Troncanetti, et il travaille. Maintenant, il conçoit des décors pour les théâtres. Il travaille principalement dans la scénographie d’opéra et de théâtre. Malgré sa formation artistique, il prétend souvent être plutôt de type technique ou ingénieur. Ses interlocuteurs habituels sont les machinistes et les mécaniciens en coulisses.

L. S. : Je l’ai trouvé en lisant le scénario. J’ignorais cette histoire. La réalisatrice, Delphine Lemoine, a été attirée par l’histoire en raison de son horreur. Il est important d’aborder cette question, qui avait été ignorée auparavant.

L. S. : Non, pas vraiment. Ma curiosité était limitée en raison de l’impact profond que cette affaire avait eu sur moi. Je suis trop sensible à eux, je pense. On considère la possibilité d’hybridation.

Ce que la colonisation a réellement impliqué, à quel point il a été difficile de mettre en œuvre la décolonisation et à quel point la France a été impitoyable dans ses relations avec ses anciennes colonies. Mon cœur va vraiment à ceux qui sont touchés par ce problème. La question est personnelle et significative pour moi même si je n’étais pas familier avec l’histoire.

L. S. : Mon père est d’origine malienne. La famille de ma mère est originaire de France, plus précisément de Bretagne. Ma mère et mon père se sont rencontrés pour la première fois ici.

Rennes est la ville natale de mon grand frère. Mon deuxième frère est né à Bamako, au Mali, peu après leur départ pour l’Afrique. Ma mère avait renoncé à m’emmener en Afrique, je suis donc né à Marseille. Elle a rendu visite à son frère chez elle.

Cependant, j’ai été élevé au Burkina Faso. J’ai eu la chance d’être immergé dans une variété de cultures pendant une longue période de temps et dans un environnement confortable. Contrairement à la grande majorité de l’humanité, je n’ai pas été la proie de l’adversité. Extrême pauvreté et sensibilité aux infections.

L’Occident ne fait que l’apprendre maintenant. Les Africains souffrent inutilement de maladies qui ont des traitements simples. Quand j’avais environ 10 ans, mon père a relocalisé notre famille en France, plus précisément dans la région des Côtes-d’Armor.

Après cela, j’ai pu voyager à l’étranger une fois de plus. Dans ce cas, Tanger, au Maroc, était le décor. Puis c’est parti pour Paris pour l’école. Depuis, je ne suis allé nulle part ailleurs.

Un jeune métis pourrait jouer l’Infante d’Espagne. Ce sont ses idées, pas sa couleur de peau, qui sont importantes ici. Si nous parlons de mon passage au cinéma et à la télévision, alors oui. Les personnes qui ne correspondent pas à la catégorie principale et dominante – les hommes blancs hétérosexuels âgés de 20 à 50 ans – ont moins de chances de trouver un emploi significatif et un éventail de rôles plus restreint.

L’innovation française est lente. La progression est lente. Pourtant, tu ne devrais pas avoir pitié de moi. Les directeurs de casting et les dépisteurs de talents m’appellent toujours lorsqu’ils ont une ouverture. Les gens qui appellent pour me demander s’ils peuvent travailler avec moi connaissent généralement mon travail, soit parce qu’ils m’ont vu en français, soit dans un autre projet.

Leonie Simaga Parents
Leonie Simaga Parents

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!