L Enfant Cache De Brignac

Répandez l'amour du partage
L Enfant Cache De Brignac
L Enfant Cache De Brignac

L Enfant Cache De Brignac – Lorsque le coffre de la voiture de Rose-Marie Da Cruz a grincé, cela ressemblait à un gémissement. Deux années d’un incroyable mensonge ont finalement pris fin lorsque le mécanicien l’a ouvert et a découvert un “spectacle horrifiant”.

Celui d’une mère qui a donné naissance à un bébé secret puis l’a caché à tout le monde, y compris son mari et ses trois enfants, pendant la majeure partie de leur vie. Le procureur de Brive-la-Gaillarde (Corrèze) a qualifié cette affaire d’« défi à l’imagination ».

En octobre l’un des mécaniciens raconte l’accident aux enquêteurs, encore sous le choc. L’attitude de Rose-Marie Da Cruz, qui semblait à la fois soulagée et inconsciente de la gravité de la situation, avait finalement pris fin.

Les intimider… Ayant accouché seule, à l’aube, elle n’a pu communiquer avec personne pour sentir le bébé bouger jusqu’au huitième mois de grossesse. Elle a ensuite caché sa fille, Serena, “parce qu’elle ne pleurait jamais”, dans une chambre au rez-de-chaussée du pavillon familial à Brignac-la-Plaine (Corrèze), parfois dans la voiture après s’être enfermée dans sa fabrication.

Sa mère, aujourd’hui âgée de ans, vit une existence précaire aux conséquences graves pour la jeune fille qui justifient sa comparution aux assises de Tulle à partir de lundi en raison du caractère permanent de l’affaire.

Ce qu’elle avait laissé derrièreUn “syndrome autistique vraisemblablement irréversible” a laissé Serena, âgée de près de sept ans, incapable de communiquer et de grandir en famille d’accueil. “Déficit fonctionnel estimé à 80%” est directement lié à son isolement, au manque de stimulation, et au “massif”.

“Déficiences psychoaffectives” de première annéeAprès avoir été reconnue coupable de violences ayant entraîné une mutilation ou une incapacité permanente, Rose-Marie Da Cruz a été condamnée à ans de prison. Son mari, qui avait déjà été accusé d’un crime, a également été renvoyé.

Malgré son absence de permis de conduire, l’homme, maçon de métier, a insisté sur le fait qu’il n’était pas au courant qu’un enfant se trouvait dans la voiture qu’il ne conduisait pas. De plus, le déni de grossesse de sa femme explique pourquoi il n’a pas remarqué qu’elle était enceinte.

Les experts sont divisés sur un phénomène psychique encore non résolu. A l’audience, les termes et ce qu’ils recouvrent en termes d’intention feront sans doute l’objet d’âpres débats. Refus total ou partiel.

Lorsque l’avocate de l’accusé a comparu pour la première fois, elle a déclaré que “nous sommes totalement dans le déni de grossesse”, faisant écho aux déclarations de sa cliente selon lesquelles Serena était une “chose” qui “devait être maintenue en vie”, faisant écho aux déclarations de sa cliente.

L Enfant Cache De Brignac

Le déni de grossesse est une caricature dans laquelle il faut éviter de tomber. Elle avait tout préparé pour l’accouchement : serviettes, ciseaux pour couper le cordon, etc. L’avocat de l’association Enfance et Partage, partie civile, Me Rodolphe Costantino, estime que cette thèse “déresponsabilise[s]” la femme. Le procès se poursuivra jusqu’au 21 novembre.

C’est le silence à Brignac-La-Plaine, le village corrézien où a été élevé le bébé retrouvé dans le coffre d’une voiture. Selon Sud Ouest, personne dans ce quartier n’était au courant de l’existence de la jeune fille.

Même son mari n’était pas au courant de la naissance du bébé pendant que les parents de l’enfant étaient détenus. Elle aurait ainsi passé près de deux ans dans le plus grand secret.

Pire encore, une multitude de preuves indiquent que l’enfant a été gardé dans le coffre de la voiture. Du coup, les voisins ont été interloqués lorsqu’ils ont vu la voiture recouverte d’une couverture par temps chaud ou lorsqu’ils ont senti des excréments en sortir…

L Enfant Cache De Brignac

Brive-la-Gaillarde (Corrèze) est le lieu d’hospitalisation de la jeune fille. Cependant, des “carences” l’empêchent d’être en danger immédiat. La cour d’assises de Corrèze entamera lundi à Tulle l’audition des témoins dans le procès d’une femme accusée d’avoir caché son fils en bas âge “dans le coffre” de sa voiture pendant près de deux ans avant qu’il ne fasse sa révélation choc.

Le garagiste de Terrasson en Dordogne qui a découvert le bébé en octobre 2013 a mis du temps à s’en remettre.

C’était un “spectacle horrifiant” de voir une fillette de deux ans, “blanche comme du plâtre et aux yeux révulsés”, entourée d’excréments et incapable de tenir la tête haute.Lorsqu’il a ouvert le coffre de la voiture d’une cliente, il l’a trouvée dans un panier.

Un manque d’oxygène aurait pu mettre l’enfant en “grand danger” en aussi peu que 15 à 30 minutes, selon les pompiers appelés sur les lieux. L’attitude stoïque de la mère inquiète déjà les gendarmes. C’est comme si découvrir le bébé ressemblait à un “accouchement”, raconte le mécanicien.

L Enfant Cache De Brignac
L Enfant Cache De Brignac

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!