Jean Louis Aubert Jeune

Répandez l'amour du partage
Jean Louis Aubert Jeune
Jean Louis Aubert Jeune

Jean Louis Aubert Jeune – Jean-Louis Aubert, né le 12 avril 1955 à Nantua (Ain), est un auteur-compositeur-interprète, guitariste et producteur français qui s’est d’abord fait connaître avec le groupe de rock Téléphone avant de se lancer en solo et, à partir de 2015, de se produire avec le groupe Les Insus, composé d’anciens membres de Téléphone moins la bassiste Corine Marienneau .

Le 12 avril 1955, à Nantua, où son père Yves Aubert travaillait comme sous-préfet, Jean-Louis Aubert entre dans le monde.Son père ayant occupé un poste similaire à Senlis (Oise) en 1959, la famille se déracine et s’y installe. Les serviteurs l’ont élevé pour consacrer sa vie à ses parents. En 1965, ils se sont déracinés dans la ville des lumières.

Jean-Louis était un scout et un enfant de chœur, mais il est devenu un jeune difficile à l’âge de 3 ans. Il a entendu pour la première fois A hard day’s night des Beatles en 1964 et a été profondément influencé par l’album.

Après avoir formé son premier groupe, Masturbation, avec son ami d’enfance Olivier Caudron 5 l’année précédente, il s’inscrit au Lycée Pasteur en 1971. Il ne s’est jamais vraiment soucié de l’éducation et a plutôt passé tout son temps au lycée à poursuivre son seul véritable amour, musique.

En 1973, il est transféré au lycée Carnot à Paris pour sa dernière année et rencontre son collègue rockeur adolescent Louis Bertignac, qui était également là pour reprendre la 8e année. Un concours musical amical a déclenché ce qui allait devenir une amitié durable. En 1973, ils s’associent pour former le groupe connu sous le nom de Korange.

Avec sa meilleure amie d’enfance, Olive, il part pour les États-Unis en 1974, à l’âge de 19 ans. Pendant cinq mois, ils vivent en nomades, faisant du stop à travers le pays avec pour seuls bagages leurs guitares, leurs recueils de chansons (pleins de Rolling Stones , Bob Dylan, Easy Rider, Santana, Deep Purple et chansons françaises), un manque de conscience de soi et une foi inébranlable envers les étrangers. Ils croisent à plusieurs reprises Louis Bertignac et son pote Lionel Lumbroso sur leur chemin.

. Il peut enfin échapper à la pression de poursuivre le mythique American Dream 3 lors de ce voyage. De retour à Paris, Jean-Louis fonde l’éphémère groupe Cool Rock avec le petit ami de Valérie Lagrange, l’américain Ian Jelfs. Ils se sont rencontrés par l’intermédiaire de leur ami commun Louis Bertignac.

C’est un groupe de reprises qui interprète non seulement des airs de rock et de R&B, mais aussi du reggae de Bob Marley. Jean-Louis, Valérie et Louis partagent tous un appartement à Bastille qui appartient à la famille de Bernard et David Guetta jusqu’à ce que Louis déménage quelques mois plus tard pour être avec sa nouvelle petite amie.

Corine Marienneau de St Cloud 9. Aubert passe beaucoup de temps avec ses colocataires à jouer de la guitare au sous-sol, mais il s’essaye aussi à une formation en musicologie dans une université de Vincennes.

A la résidence du chanteur Vince Taylor à Macon 10, il rencontre le batteur Richard Kolinka par l’intermédiaire de Louis. En 1975, alors que le batteur et le bassiste Daniel Roux écrivent ensemble une chanson, ils invitent le ravi Jean-Louis Aubert à rejoindre leur groupe, Sémolina. C’est alors que l’amitié secrète de Jean-Louis et Richard a commencé à prendre forme.

Jean Louis Aubert Jeune

À l’été 1976, avec l’aide du chanteur Antoine, Sémolina produit un 45 tours pour WEA.. La face B est intitulée “Plastic rocker” (face B, écrite et chantée par Jean-Louis qui donne sa voix pour la première fois).

Au grand désarroi de tous, Warner Music Group a rapidement oublié le disque, désormais collector, et le groupe. Du coup, Daniel Roux décide de quitter Sémolina, et Jean-Louis Aubert et Richard Kolinka, ainsi que Jean-Robert Jovenet (futur Extraballe) au chant et François Camuzeaux (qui vient de quitter les Dogs) à la basse, fondent le groupe Compartiment. Tueur.

Cependant, après seulement quelques semaines de répétitions dans le sous-sol de Saint-Cloud de Louis Bertignac, le nouveau groupe se dissout. Au début de l’été 1976, l’ensemble Cool Rock qui comprenait Jean-Louis et le duo Valérie-Ian se sépare.

Mais ils sont tous partis pour un voyage à Ibiza. Jean-Louis et ses copains, dont François Ravard (qui deviendra plus tard directeur du Téléphone) et Olive, partagent un appartement du 16e arrondissement de Paris cet été 1976.

A la fin de l’été 1976, à l’écoute d’une émission de radio sur la tendance punk émergente, Jean-Louis se lance dans un nouveau projet musical avec ses amis Olivier Caudron (chant/guitare) et Richard Kolinka (batterie).

Jean-Louis a demandé deux répétitions avec le pote de Louis et le bassiste Lionel Lumbroso chez lui et chez Corine à Saint-Cloud pour mesurer la chimie du groupe. Jean-Louis Aubert, sous le pseudonyme d’Hygiaphone, compose la musique qui sera interprétée lors de ces deux séances.Il y a deux problèmes qui se posent pour la formation : premièrement, les trois membres considèrent la.

Jean Louis Aubert Jeune
Jean Louis Aubert Jeune

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!