Il Droguait Sa Femme Pour La Livrer À Des Inconnus

Répandez l'amour du partage
Il Droguait Sa Femme Pour La Livrer À Des Inconnus
Il Droguait Sa Femme Pour La Livrer À Des Inconnus

Il Droguait Sa Femme Pour La Livrer À Des Inconnus – Une ville du Vaucluse, en France, a été le théâtre d’une vaste enquête sur un crime sexuel. 44 hommes ont été arrêtés. Ville emblématique du Vaucluse, Mazan est le site d’une horrible enquête sur des crimes sexuels.

Un homme de 68 ans se tient au centre. Avant d’inviter des inconnus à venir chez lui et à maltraiter sa femme de 67 ans, il l’a droguée pendant 10 ans. Lui et ses “clients” communiquaient via Internet.

Le nombre d’interpellations opérées par la police judiciaire d’Avignon révèle l’ampleur de ce fait insolite. Neuf arrestations ont été effectuées mardi seulement. Un « Le Dauphiné » complet de 35 d’entre eux a déjà été condamné et incarcéré. De 24 à 71 ans, ce sont des gars de plusieurs races, croyances et origines.

Il est important de souligner que les preuves ne manquent pas, car le meurtrier de sa femme a enregistré ou photographié toutes les formes de violence qu’il a endurées.

Trois femmes enregistraient sous leurs jupes dans le magasin en septembre lorsque l’homme de 68 ans a été arrêté. Les enquêteurs ont retrouvé les enregistrements et les photos après son arrestation.

Le sexagénaire avait donné à sa femme Temesta, une tique anxiolytique, des quantités excessives. Ainsi, ce dosage était potentiellement mortel. Selon les informations françaises, la victime a été plongée dans un profond sommeil et ne savait pas qu’elle avait été abusée.

Jérémie Bosse Platière, le commissaire chargé de l’enquête sur l’affaire, a déclaré à l’AFP que “le mari a utilisé de puissants anxiolytiques pour droguer sa femme, il l’a allongée nue sur le lit et a surchauffé la chambre pour l’empêcher de se réveiller”. .

Le nombre total de violeurs est estimé entre 50 et 60 individus, dont certains ont commis des viols en groupe. Avouons la vérité : Le sexagénaire Nous avons affaire à une vague massive. J’ai une mauvaise odeur. Anesthésié”, a confié la victime à ses proches, “quand je pense à ces monstres qui ont violé une femme morte.” Ils sont mariés depuis près de 50 ans et ont trois enfants ensemble.

Outre le viol et l’implication dans le viol d’une autre personne, les accusations portées par l’accusation incluent la violation de la vie privée par la capture et la distribution de photos sexuellement explicites.

De nombreux médias, dont Le Parisien, rapportent l’arrestation de quarante-quatre hommes soupçonnés d’avoir violé une femme âgée qui avait été droguée par son mari. Le mardi 28 septembre, la dernière série d’arrestations a eu lieu. Après un petit détour, La Dépêche revient en terrain connu.

Il Droguait Sa Femme Pour La Livrer À Des Inconnus

Un homme de 68 ans est accusé d’avoir drogué sa femme et de l’avoir « offerte » à plusieurs reprises à des dizaines d’hommes. Un pavillon rustique à Mazan, dans le Vaucluse, a accueilli l’événement tard dans la nuit. Pour violer sa femme inconsciente, le mari a engagé des hommes qu’il a contactés en ligne, notamment sur le site libertin coco.fr, qu’il a fait venir chez lui.

À l’occasion, il a participé au viol et l’a filmé. Il utilise ce « stratagème » depuis 2013, et cela ne lui a jamais causé d’ennuis.

Depuis son arrestation, l’individu est accusé de viol, d’agression sexuelle et d’administration de produits chimiques dangereux. Là encore, il n’a pas été prouvé que de l’argent en soit sorti. Selon un spécialiste du mental, il aurait une déviance sexuelle axée sur le voyeurisme.

Au total, 44 personnes ont été interpellées au total, dont neuf le 28 septembre, selon Le Dauphiné. Parmi eux, 35 ont été inculpés et emprisonnés. Un individu est décédé peu avant son arrestation, tandis que deux autres ont obtenu le statut de “témoins assistés”.

Un journaliste d’un journal local, un agent pénitentiaire et un capitaine des pompiers figurent parmi les auteurs présumés. Selon nos confrères, la grande majorité des hommes « ordinaires », âgés de 20 à 70 ans, n’ont jamais eu affaire aux tribunaux.

Selon la police, le mari a été interpellé le 12 septembre 2020 pour avoir filmé des sous-vêtements féminins dans un magasin du Vaucluse à Carpentras. Un « lapsus isolé » d’un retraité sera mis en cause pour les plaintes des trois femmes, mais il sera licencié.

Sa maison est toujours perquisitionnée. Puis une caméra et un ordinateur sont saisis et utilisés à des fins illégales. Le quotidien parisien expose que des films du jeune retraité, drogué et inconscient, ont été transmis à des inconnus. Le 2 novembre 2020, le suspect est placé en garde à vue.

Il y a exactement un an, la femme a réalisé le traumatisme qu’elle avait traversé ces dernières années. C’est comme si sa vie touchait à sa fin. C’est une énorme quantité de stress. Caty Richard, son avocate, a déclaré à Midi Libre qu’elle a été endommagée par le viol, la proximité familiale et le domicile.

Des suivis médicaux ont été mis en place. Selon Le Dauphiné, le retraité s’est ensuite relocalisé à l’autre bout du pays.

De fortes doses de tranquillisants à base de benzodiazépines ont été administrées à la femme de l’homme. Produits aux capacités apaisantes qui n’ont pas d’effets secondaires négatifs sur le corps de l’utilisateur. Les anxiolytiques étaient couplés à de la nourriture ou du vin avant chaque soirée, selon Le Dauphiné.

Pour des insomnies, des trous noirs et des maux de tête, l’épouse a consulté un médecin, alors qu’aucun lien n’avait été établi avec ce type de substance.

Il Droguait Sa Femme Pour La Livrer À Des Inconnus
Il Droguait Sa Femme Pour La Livrer À Des Inconnus

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!