Guillaume Debré Journaliste Fils De

Répandez l'amour du partage
Guillaume Debré Journaliste Fils De
Guillaume Debré Journaliste Fils De

Guillaume Debré Journaliste Fils De – Nous supposons que nous entendons la voix de Bernard lorsqu’il parle d’un ton doux mais sophistiqué. François est sans aucun doute un descendant de la famille Debré.C’était sa famille, qu’il méprisait d’un point de vue professionnel, intellectuel et social, mais dont il n’a jamais pu vraiment se séparer.

Jean-Louis, président du conseil constitutionnel, et Bernard, éminent urologue et député de Paris, ne sont pas en présence de celui qui s’est exprimé à la barre lors du procès Chirac mardi pour répondre d’une position bidon.

Car cet homme de 69 ans, maigre à la limite du mince en tailleur gris foncé, deuxième fils de Michel Debré, Premier ministre du général de Gaulle, est un homme marqué par la vie.Pour la plupart, caractérisé par l’usage de drogues.

François Debré a fait l’expérience de l’opium et de ses dérivés lors de ses fréquents voyages en Asie du Sud-Est à la fin des années 1960 et au début des années 1970, alors qu’il rapportait les guerres qui déchiraient la région.

Car, au mépris de ses frères et sœurs et de son père, le fils insoumis des Debré choisit le journalisme plutôt que le service public. Il a perfectionné ses compétences en matière de reportage au Cambodge ou au Vietnam.

En 1977, il remporte le prix Albert Londres pour un article sur les Khmers rouges intitulé Cambodge, du rêve à la réalité. Mais il ne se contente pas de ramener les honneurs de son séjour en Asie à la fin des années 1970.

Guillaume Debré Journaliste Fils De

Ainsi, les bagages de François Debré révèlent une dépendance aux opiacés ainsi qu’une anxiété liée à ses expériences pendant la Seconde Guerre mondiale.C’est maintenant la fleur de l’âge de sa vie, mais il est torturé par les souvenirs des “gauchistes” avec lesquels il traînait dans le Quartier Latin tandis que son ancien père Premier ministre est méprisé et ridiculisé par ses alliés.

Et il n’a personne sur qui s’appuyer pour l’aider à part ses amis et ses connaissances. “On ne se mêle pas des histoires des autres quand on travaille avec nous ! On ne parle pas d’argent, de sexe, de drogue, de politique dans notre groupe” Michel Debré, père difficile et silencieux, entretenait une famille feutrée, remarquait-il dans Libération en 1998.

François Debré parvient à travailler comme journaliste tout en entretenant une grave toxicomanie. Il a travaillé pour TF1 comme correspondant principal de 1977 à 1985.L’expulsion de Bokassa en République centrafricaine et le développement de Solidarnosc en Pologne ne sont que quelques-uns des sujets abordés dans ce livre. Rédacteur en chef adjoint d’Antenne 2 en 1988, il est responsable des magazines de la chaîne.

Le livre des égarés, nominé pour le prix Goncourt en 1981, et Les fêtes d’automne ont également été écrits à cette époque. Il a su maintenir un équilibre délicat jusqu’à ce que sa femme, Ondine, décède d’une rupture d’anévrisme en 1988.

François Debré, l’homme qui l’a “initiée” aux “plaisirs” de l’opium, ne pourra jamais se débarrasser de la honte qu’il lui a causée.Pour le citer, “je me suis senti sanctionné” par sa mort, qu’il a révélée à Libération. A tel point qu’il a fait une overdose à la femme de Bertrand, protagoniste de son roman quasi autobiographique, Trente ans de solitude, paru en 1998.

Il s’agit de son œuvre la plus récente. Le poème a été écrit par François Debré après sa sortie d’un hôpital psychiatrique où il avait été retenu contre son gré par sa famille.Bernard Debré nous raconte que « j’y allais toutes les semaines », prenant son jeune frère en exemple. « Pendant que j’étais à Sainte-Anne, j’ai appris que les médicaments sont livrés dans les cellules.

Au bout d’un moment, j’ai pu le libérer et nous avons pris des précautions supplémentaires “Néanmoins, ses nombreuses années d’errance, d’abus et de dépendance ont eu des conséquences dévastatrices, comme en témoigne son séjour de près d’un an à l’hôpital.

Il est plutôt silencieux depuis sa sortie de l’hôpital.Sauf pour ses deux filles, bien sûr », explique Bernard Debré dans un communiqué. « Il n’en fait pas trop, trop terriblement, dit-il, il nous a déjà beaucoup plus inquiétés », pourtant.”J’aurais aimé qu’il écrive car c’est quelqu’un de très intelligent”, nous dit-il à propos du deuxième des quatre frères Debré.

Pourtant, celui qui est lui-même député de Paris précise qu'”il est satisfait de vivre en retraité” malgré cela. Les répercussions actuelles de ses débauches passéesInterrogé sur sa toxicomanie, François Debré n’en parle plus publiquement. Dans le procès Chirac mardi, il a eu une audience.

Jacques Chirac, un ami proche de son frère Jean-Louis mais qu’il n’avait jamais vu, était considéré comme un candidat possible en raison de “difficultés personnelles” qu’il avait connues en 1993. Lors d’une audience où tout le monde était présent, il a reconnu devant le tribunal qu’il n’avait rencontré l’homme que quelques fois.

Guillaume Debré Journaliste Fils De
Guillaume Debré Journaliste Fils De

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!