Elsa Zylberstein Jeune

Répandez l'amour du partage
Elsa Zylberstein Jeune
Elsa Zylberstein Jeune

Elsa Zylberstein Jeune – Elsa Zylberstein1, actrice française, est née le 16 octobre 1968 à Boulogne-Billancourt. Reconnue pour la première fois en 1991 avec Van Gogh de Maurice Pialat, elle s’est fait connaître grâce en grande partie à sa performance dans Mina Tannenbaum, réalisé par Martine Dugowson et qui lui a valu une troisième nomination aux César et au Romy-Schneider. Prix ​​l’année suivante.

Au fil du temps, elle travaille avec des réalisateurs acclamés comme Jean-Pierre Jeunet, Claude Lelouch et Olivier Dahan. C’est une actrice polyvalente qui a remporté de nombreux prix pour ses performances dans des genres très variés, dont le César de la meilleure actrice dans un second rôle en 2009.

Elsa Zylberstein est l’enfant d’Albert Zylbersztejn, physicien d’origine juive et ashkénaze (russe -juive) et Liliane Chenard, une catholique française qui travaille pour Dior Parfums. Elle a un frère nommé Benjamin.

A l’âge de dix ans, elle est poussée par sa mère à s’essayer à la danse classique, où elle révèle un talent naturel ; néanmoins, afin de poursuivre ses études, elle refuse d’intégrer l’Opéra de Paris. Elle obtient un baccalauréat en littérature et plonge tête première dans les études d’anglais à l’université.

Elle travaille avec un instructeur de l’Actors Studio tout en s’inscrivant à un cours gratuit dispensé par Francis Huster, sur les conseils de Charlotte Rampling, que son père a rencontrée par hasard sur un vol.

C’est sur le plateau de Van Gogh de Maurice Pialat qu’elle a attiré l’attention du public pour la première fois ; il l’a choisie comme prostituée alors qu’elle n’était qu’une silhouette, et elle a remporté le prix Michel-Simon et sa première de trois nominations au César du meilleur débutant dans la profession d’acteur.

Son premier rôle au cinéma était dans Baptême de René Féret, et elle a rapidement attiré l’attention lors de la production de Maurice Pialat de Van Gogh. Elle n’était qu’une silhouette lorsque le réalisateur lui proposa le rôle d’une prostituée dans son film de 1992, qui lui valut le prix Michel-Simon et sa première de trois nominations au César de la meilleure nouvelle comédienne.

En 1993, Elsa Zylberstein est délaissée pour le rôle de Maria de Medeiros7 dans Pulp Fiction de Quentin Tarantino.Sa carrière décolle, et elle enchaîne les projets de tournage comme Beau fixe de Christian Vincent, pour lequel elle est nominée pour un second César.

Pour son interprétation d’Ethel dans Mina Tannenbaum, une histoire d’amitié adolescente et de passage à l’âge adulte, elle est nominée pour la troisième fois aux Césars et reçoit le prix Romy-Schneider cette année-là. Elle enchaîne ensuite avec le film Farinelli de Gérard Corbiau nominé aux Oscars en 1994 et le film de 1996 Tenue correcte exigée de Philippe Lioret.

En 1997, elle interprète Suzanne Valadon dans le film de Roger Planchon Lautrec, nominé pour deux Césars (respectivement scénographie et costumes). Sa carrière se poursuit avec des rôles dans des films dont L’Homme est une femme comme les autres de Jean-Jacques Zilbermann (1998), Monsieur N. d’Antoine de Caunes (2003) et La Petite Jérusalem de Karin Albou (2001). (2004).

Elle a joué dans quatre films de Raoul Ruiz : “Le Temps retrouvé”, “Combat d’amour en songe”, “Ce jour-là” et “La Maison Nucingen”.Elle est également apparue dans plusieurs films en anglais, dont Jefferson à Paris de James Ivory face à Gwyneth Paltrow, Metroland de Philip Saville face à Christian Bale et Emily Watson, Modigliani de Mick Davis face à Andy Garcia, Bel Canto de Paul Weitz face à Julianne Moore et Waiting de Ben Cookson. pour Anya face à Jean Reno, Noah Schnapp et Anjelica Huston.

Elsa Zylberstein Jeune

Dans le drame Il y a longtemps que je t’aime9 de Philippe Claudel, en 2009, elle incarne Léa, qui retrouve sa sœur Juliette (Kristin Scott Thomas) après 15 ans de prison, et remporte le César de la meilleure actrice dans un second rôle. Le film est un succès critique, remportant des nominations pour plusieurs prix dont le Bafta du meilleur film étranger et les Golden Globes.

L’actrice est aussi capable de comédie, comme on le voit dans des films comme Un plus une (Claude Lelouch, 2015), qui dépeint son histoire d’amour avec Jean Dujardin en Inde, et Tout le monde debout (Franck Dubosc, 2018), son premier long métrage. . Au Festival de l’Alpe d’Huez 2020, elle a reçu le prix de la meilleure interprétation féminine en reconnaissance de son travail dans All of Us Smile de Mélissa Drigeard.

Son alter ego Instagram, Mytho10, est devenu un énorme hit pendant qu’elle était confinée. Lors d’une conversation parallèle avec Gad Elmaleh, elle affirme en avoir eu l’idée. Elle espère en faire un film réalisé par Michael Pierrard et écrit avec Alex Lutz.

En 2022, elle joue dans Big Bug, une comédie rétrofuturiste réalisée par Jean-Pierre Jeunet et diffusée sur Netflix. Le film dépeint une rébellion d’androïdes en l’an 2050 et explore les limites de l’intelligence artificielle.

Elle joue également le rôle principal dans le drame séculaire Simone d’Olivier Dahan, dans lequel elle incarne l’emblématique féministe et ancienne ministre Simone Veil.En tant que membre du jury, elle a participé à des événements tels que l’American Film Fe.

Elsa Zylberstein Jeune
Elsa Zylberstein Jeune

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!