Eduardo Camavinga Enfant

Répandez l'amour du partage
Eduardo Camavinga Enfant
Eduardo Camavinga Enfant

Eduardo Camavinga Enfant – Edouard Mendy était vainqueur de la Coupe de l’année précédente au Stade de France, et Eduardo Camavinga suivra-t-il samedi. Quoi qu’il en soit, force est de constater qu’il a largement contribué au succès de ses coéquipiers.

Il a été vital lors des matches contre le PSG, Chelsea et peut-être le plus important, Manchester City. Il fait toujours la différence quand il revient, raconte Nicolas Martinais, qui fut l’un de ses premiers professeurs à Fougères et le croit (35).

En raison de son impact sur l’équipe, ainsi que de ses prédictions, il les mène au succès. Avec lui, elle semble avoir transcendé. Avec sa capacité à “détruire des espaces avec le ballon”, Mathieu Le Scornet, l’adjoint de Julien Stéphan à Strasbourg, qui est à l’origine de l’introduction de la pépite au Stade Rennais, a dit de la performance de la pépite face à Manchester City.

A Madrid, “Cama” est arrivé à la Maison Blanche il y a tout juste huit mois. À mon avis, la meilleure partie de son départ était sa capacité à éteindre les opposants qui lui avaient reproché de partir trop tôt.

Tout le monde n’a pas la même constitution génétique que le reste d’entre nous. Mathieu Le Scornet poursuit : “Il fait partie de ces rares individus qui peuvent. Certes, il y avait une certaine méfiance au moment de son départ de Rennes, surtout après une saison décevante.

Et puis, n’était-ce pas un cas de dépit ? “A 18 ans et demi, on ne peut pas refuser le club le plus prestigieux du monde.” Nicolas Martinais ajoute : “Cela indique que sa décision était correcte”.

Eduardo Camavinga Enfant

Camavinga saisit l’opportunité de jouer et travaille dur pour améliorer son jeu. Trente-six matches toutes compétitions confondues l’ont vu titulariser quinze fois”. Il avait une bonne idée de l’endroit où il allait.

Peu importe s’il n’a que la mi-temps, un quart d’heure ou même cinq minutes”, poursuit Le Scornet. En tant que remplaçant premium, Ancelotti l’a également rapidement informé de ses responsabilités.

Le numéro 25 est bien conscient qu’il est venu à l’école pour étudier, et il compte bien le faire sans perdre de temps. Il a mûri physiquement aussi, et malgré ses 19 ans et demi, il reste un adversaire redoutable en duel.

Ce n’est un secret pour personne qu’il est une machine à gagner des balles. Il prête une attention particulière à ce que dit l’entraîneur Ancellotti, et il prend également en compte tous les autres grands joueurs autour de lui.

La qualité du jeu long de Kroos s’est améliorée avec le temps, selon Nicolas Martinais. L’éducatrice Fougerais, qui a aidé la famille Camavinga lorsqu’elle était dans le besoin il y a quelques années, a déjà passé du temps chez la famille à l’extérieur de Madrid à deux reprises.

En conséquence, il a une perspective unique sur la croissance du jeune prodige. C’est la fraîcheur et la simplicité du jeune gaucher qui le distinguent le plus. A 5 ans au Stade de la Madeleine à Fougères, quand il débute avec le Drapeau, ou quand il sera au Stade de France samedi, il joue toujours avec sérénité et insouciance.

Quand Eduardo a appris la nouvelle, il n’y a pas hésité; il a simplement souri et a gardé les choses légères. Même s’il a déjà fait des progrès remarquables en espagnol, “Cama” est le chéri de l’équipe car il est plus proche des francophones.

“Ils s’entendent bien puisqu’ils ont le même âge”, a expliqué Vinicius. Parce que son frère coupe les cheveux de Benzema, il s’est lié d’amitié avec le manager de l’équipe. En d’autres termes, les choses s’améliorent.

Quand Nicolas Martinais apprend que son ancien coéquipier rennais veut marquer encore quelques buts, il s’excite. Pas parce qu’ils le voulaient, mais parce que Mathieu Le Scornet estime que face au “style très direct” de Liverpool, qui vise à fatiguer l’équipe adverse, les supporters du Real Madrid seront obligés de travailler dur et de trouver un rythme qu’ils n’apprécient pas particulièrement.

mais qu’Eduardo possède naturellement. Ainsi, il pourrait être un joueur important dans la prochaine finale. Bien que le Stade de France soit une scène, le prince a une chance de devenir roi au Qatar.

Eduardo Camavinga, le nouveau joueur du Real Madrid, n’a que 19 ans. A l’automne 2020, il fera ses premiers pas en bleu. L’équipementier de la FFF n’a pas encore mis en place d’enseigne 4 par 3 dans la ville annonçant son dernier prodige.

Malgré cela, le nom de Camavinga est visible partout à Fougères. D’abord et avant tout sur les visages des personnes qui ont assisté à la naissance du phénomène. Son ancien professeur de U13, Christophe Communier, se souvient avec émotion de la petite Fougères. son succès pour la ville et le club.

Eduardo Camavinga Enfant
Eduardo Camavinga Enfant

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!