Darie Boutboul Taille

Répandez l'amour du partage
Darie Boutboul Taille
Darie Boutboul Taille

Darie Boutboul Taille – Marie-Elisabeth Cons-Boutboul est sortie ce matin de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne) après avoir passé près de neuf ans en prison pour le meurtre de Jacques Perrot, le mari de la jockey Darie Boutboul. Me Bernard Prévost, l’avocat de la femme âgée, a indiqué qu’elle envisageait d’emménager avec sa fille, qui possède une maison près de Bois-Le-Roi (Seine-et-Marne).

Si Mme Cons-Boutboul ne passe pas ses nuits à l’isolement, elle sera amenée à pointer régulièrement, soit dans un commissariat, soit dans un centre de semi-liberté. Il y a eu “complicité d’assassinat” Mme Contre-Boutboul, qui était incarcérée dans un pénitencier depuis octobre 1989 et condamnée à 15 ans de prison le 24 mars 1994 pour “complicité d’assassinat” pour le meurtre de son genre, l’avocat parisien Jacques Perrot, s’est échappé de l’établissement à 21h30 du soir.

Après son arrivée à mi-peine, elle s’est vu refuser la libération conditionnelle à deux reprises au cours des derniers mois parce qu’il lui manquait un “projet de réinsertion”, selon Elisabeth Guigou, ministre de la justice. La Commission d’application pénale Fleury-Mérogis est allée à l’encontre de la volonté du ministre en infligeant à la septuagénaire, autrefois considérée comme un “modèle détenu”, une peine de semi-liberté modifiée en raison de son état de santé précaire.

Les conditions de semi-liberté sont déterminées uniquement par le juge de la peine. Il semblait qu’une maison familiale serait la meilleure option pour la dame âgée qui souffrait de graves problèmes cardiaques et oculaires depuis des années. Hypothèses incorrectes Le 27 décembre 1985, alors qu’il représentait un client divorcé, Jacques Perrot, avocat et ami du président de l’Assemblée nationale Laurent Fabius, a été abattu de trois balles d’une arme de poing. Ni l’arme du crime ni la personne qui a tué Me Perrot n’ont jamais été identifiées.

L’argument est que Mme Cons-Boutboul voulait se débarrasser de son sexe parce qu’il réclamait la garde de leur fils Adrien, aujourd’hui âgé de 16 ans, ou parce qu’elle ne voulait pas qu’il continue à fouiller dans le passé trouble de sa mère. La décision du jury a été fortement influencée par Isauro Figuier, le chauffeur de taxi qui a été grossier avec Mme. Contre-Boutboul.

Il a affirmé que le client lui avait demandé à plusieurs reprises s’il connaissait quelqu’un qui pourrait changer le sexe de l’homme. Mme. Cons-Boutboul a menti sur ses références juridiques, prétendant être une avocate internationale bien qu’elle ait été radiée du barreau pour escroquerie et fait passer pour mort le père encore vivant de sa fille Darie. Malgré l’absence de preuves, la décision des jurys de la cour d’appel de Paris a été étayée par ces mensonges et une rafale d’hypothèses.

La police l’a rapidement qualifiée de “difficile à tuer”. Bien qu’ils aient l’habitude de traiter avec des criminels, ils sont tombés sur une situation plutôt unique ici. Elisabeth Cons-Boutboul est une petite femme de 65 ans, élégante et autoritaire, avec un visage géré par des lunettes surdimensionnées et soupçonnée d’avoir commandité le meurtre d’un membre de son sexe.

Après avoir été interrogée pendant des heures en octobre 1989, “Madame”, comme on l’appelle, est toujours debout. Elle les engage volontairement dans des contes abracadabra. Cependant, elle nie catégoriquement toute implication dans le meurtre du mari de sa fille.

Darie Boutboul Taille

Ce dernier individu, l’avocat Jacques Perrot, a été découvert dans la cage d’escalier d’un immeuble du 16e arrondissement le 27 décembre 1985, après avoir reçu trois balles de fusil de calibre 22. Il avait encore à la main la cigarette qu’il n’avait pas eu le temps d’allumer. Depuis que lui et sa femme se sont séparés, il vit avec ses parents dans leur appartement et il est descendu. Il avait toujours sa mallette à portée de main.

Comme si le ou les tueurs ne voulaient pas lui donner une chance de se battre au cas où l’assassin serait coincé à l’intérieur du bâtiment, ils ont crevé l’un des pneus de sa voiture et bloqué les freins de sa moto. Aucun des indicateurs physiques ne correspond. Un crime parfait semble avoir été commis.

Lorsque les détectives sont à court d’indices, ils se tournent souvent vers les appareils mobiles. Jacques Perrot, avocat de 38 ans et ami d’enfance de l’ancien Premier ministre français Laurent Fabius, est un témoin oculaire. Et c’était un cadeau que Juan avait trois copines au moment de sa mort. Adrien, son fils de 4 ans, est pris au milieu de la bataille tendue de ses parents pour la garde alors qu’ils s’apprêtent à divorcer.

La femme est une petite célébrité; Darie Boutboul, une jockey connue sous le nom de “cravache d’or”, a été la première femme à se classer troisième dans une grande course de chevaux. C’est une petite brune mignonne et impertinente qui a environ 15 ans de moins que son mari et, selon les amis de Perrot, possède un niveau de jalousie presque hystérique.

Cet avocat pro-socialiste et le champion de la commission des sports du RPR sont-ils vraiment capables de communiquer entre eux ? Aurait-elle voulu sa mort, si elle était si décidée à l’empêcher de rencontrer son propre enfant ? Darie Boutboul apparaît aux enquêteurs surtout comme une petite fille désorientée et incapable de planifier un assassinat.

Darie Boutboul Taille
Darie Boutboul Taille

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!