Benjamin Duhamel

Répandez l'amour du partage
Benjamin Duhamel
Benjamin Duhamel

Benjamin Duhamel – Benjamin Duhamel est le benjamin du journaliste Patrice Duhamel et de Nathalie Saint-Cricq, ancienne responsable du service politique de France 2. Il est né en 1995. Ses parents sont les journalistes Patrice et Nathalie.

Il a grandi dans une famille nombreuse avec quatre frères aînés qui l’ont beaucoup influencé dans sa jeunesse. Bis 2009, Benjamin a été éduqué bilingue. Son baccalauréat a été obtenu en 2012 au Lycée Henri IV à Paris.

À Sciences Po Paris la même année, Benjamin Duhamel a été président de Sciences Po TV de 2015 à 2016. Depuis 2017, il a obtenu un master en administration publique. Alain Duhamel travaille à la radio RTL, où il a débuté comme journaliste en février 2017, au même poste.

En tant qu’ancien stagiaire, il travaille maintenant comme indépendant pour cette publication. Lorsqu’il est approché par LCI en 2018, il accepte de rejoindre l’équipe en tant qu’écrivain.

Il a commencé à travailler comme reporter politique pour BFM TV en février 2019 après plusieurs années en tant que journaliste indépendant. En plus d’être actif sur le site de microblogging, le journaliste partage régulièrement l’actualité politique.

En 1995, Benjamin Duhamel est né l’avant-dernier d’une famille de cinq enfants. Issu d’une famille de journalistes, Duhamel est le fils de l’ancien PDG de France Télévisions, Patrice Duhamel, et de l’ancienne directrice politique de France 2, Nathalie Saint-Cricq.

Benjamin Duhamel

Il a fait ses études à l’école bilingue active Jeannine-Manuel. Diplômé du lycée Henri-IV en 2008, le jeune homme y revient en 2009 pour terminer ses études. En 2012, il est diplômé de Sciences Po Paris avec un baccalauréat.

En 2015 et 2016, il a été président de Science Po TV tout en étudiant les sciences politiques à l’Université de Pennsylvanie. Dans le but de connecter l’IEP au grand public, les étudiants ont créé une interface pour ce média.

Diplômé d’un master en politiques publiques à Sciences Po Paris en 2017, il quitte l’école cinq ans plus tard et effectue des stages dans plusieurs médias. C’est en février 2017 que le journaliste fait ses débuts en tant que reporter pour RTL.

Son oncle, Alain Duhamel, s’intéresse également à cette radio, qu’il découvre sur place. L’agence LCI-La Chaîne Info l’a embauché en janvier 2018 en tant qu’indépendant après y avoir effectué un stage d’octobre 2017 à janvier 2018.

Pendant ce temps, BFM TV l’engage comme reporter politique et le place à la rédaction de la chaîne. Au fil de la journée, il poste ses réflexions sur la politique française. Les campagnes présidentielles d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen étaient au centre du 21h-22h d’Aurélie Casse. Journal télévisé sur BFMTV mardi soir.

Ses déclarations sur le boycott des équipes du “Quotidien” au motif arbitraire qu’elle ne les considère pas comme des journalistes en particulier ont suscité beaucoup d’intérêt chez elle. Selon Benjamin Duhamel, “Marine Le Pen a commis une double bourde.

Elle affirme que “Daily” est une émission de divertissement, ce qui est au mieux douteux. Sur C8 vs Cyril Hanouna, “on pourrait aussi argumenter que c’était du divertissement, mais ça ne l’a pas empêchée d’être là”, explique-t-elle.

La réaction de Cyril Hanouna aux paroles. Duhamel a été irrité par “le manque de respect de Benjamin Duhamel qui ne veut pas mentionner le titre de l’émission” sur Twitter, lorsqu’il a parlé de Face to Baby.

Lorsqu’il m’a demandé de l’emmener en stage, il s’est souvenu de mon nom ! Dans quel triste état est la France. Après avoir interviewé et débattu Éric Zemmour, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Peintre et Valérie Pécresse pour quatre numéros, force est de constater que l’animateur de C8 présentait un rassemblement politique.

Emmanuel Macron s’est exprimé sur “Les 4 Vérités” de France 2 mercredi matin et a vertement attaqué les propos de Marine Le Pen. Cela, a-t-il affirmé, « est le début d’une dérive autoritaire », lorsqu’une personne déclare qui est journaliste et qui ne l’est pas le même jour.

Le vrai visage de l’extrême droite se dévoile une nouvelle fois. Nous regardons un visage qui ne se soucie pas des libertés fondamentales, de l’État de droit ou de la liberté de la presse. Une enquête interne a été ouverte contre le député de La France insoumise Taha Bouhafs le 11 mai après avoir été accusé de harcèlement et d’abus sexuels par des collègues.

Ce n’est que la veille de l’éclatement de ce scandale que ce candidat avait décidé de se retirer de la course aux élections législatives par le biais d’un communiqué sur Twitter. Quand il s’agit de vous écraser, il écrit : « J’ai mal évalué la puissance de ce système.

Benjamin Duhamel
Benjamin Duhamel
error: Le contenu est protégé !!