Benjamin Dessange Fortune

Répandez l'amour du partage
Benjamin Dessange Fortune
Benjamin Dessange Fortune

Benjamin Dessange Fortune – La veille au soir, il a présidé plus de 200 personnes au George-V pour le congrès annuel des franchisés Dessange. Quant à Benjamin Dessange, il n’est pas exactement maman de “l’affaire” depuis très longtemps. Merci beaucoup pour toute votre aide au cours des derniers mois. Tournez la page ! », a déclaré le PDG dans son discours principal.

A ce jour de la mi-janvier, il est indécis quant à son retour ou non dans ses bureaux cossus de l’avenue Franklin-Roosevelt à Paris. Avant les récents événements, on disait de Dessange : « C’était une belle aventure, celle d’un père qui travaillait dur et qui, petit à petit, a transmis l’entreprise à son fils.

Le jeune bienfaiteur passe sa main dans ses cheveux et soupire. Il descend ensuite dans le salon de coiffure ultra-chic qui occupe tout un étage au rez-de-chaussée. Il vante fièrement “50 000 femmes visitent nos salons chaque jour”, en accueillant deux clientes VIP, la nouvelle première dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara, et l’animatrice de l’émission, Karen Cheryl. Son attention est attirée par les photos de mannequins en noir et blanc collées au mur. « Il y en avait d’autres ; mon père les a rejouées un matin »

La famille compte. Il est possible que la page n’ait pas été tournée du tout. Son père, Jacques Dessange, va bientôt avoir 87 ans, et ils sont en désaccord sur “l’affaire” depuis près d’un an. L’ancien coiffeur de célébrités est responsable de l’expansion des chaînes de salons Jacques Dessange et Camille Albane depuis 1954. Au total, 800 établissements, dont la plupart sont des franchises, génèrent un chiffre d’affaires d’un milliard d’euros par an, dont 5 % reviennent à la société mère. sous forme de redevances.

Mi-2008, le fondateur cède une participation majoritaire dans l’entreprise pour 40 millions d’euros au fonds d’investissement Eurazeo PME. La relation entre la nouvelle direction et le retraité qui devait rester consultant pour l’entreprise s’est détériorée au fil des mois. En 2010, on demande à Jacques Dessange d’arrêter de lever le pied lors des réunions après que les choses se sont échauffées.

Brûlot. Alors que sa jeune épouse taïwanaise et son avocat tentent de le calmer, l’inventeur du “coiffé-décoiffé” continue de sévir dans son cossu appartement parisien de l’avenue Foch en disant : “J’ai été viré de mon affaire son fils et qu’il a finalement diffusé en ligne.

Benjamin Dessange Fortune: 1 milliard d’euros

L’humeur change au sein du groupe. Benjamin Dessange concède, “J’ai passé beaucoup de temps à rassurer les franchisés.” Il a également dû envoyer une lettre à son principal concurrent, Franck Provost, pour lui rappeler que l’entreprise n’était pas à vendre. Cet homme, père de deux enfants, se lamente : “Ce bouquin a surtout affecté ma famille”.

Croit-il son créateur lorsqu’il lui promet un salaire de 900 000 € par an ? « Les chiffres sont bien au-delà de la vérité, nous auditons les livres », déclare Olivier Millet, PDG d’Eurazeo PME. Sa prétendue mauvaise gestion ? “Benjamin est assurément un autodidacte, il poursuit la finance, mais il agit avec discernement, il réfléchit à la volée, et c’est un patron.

Benjamin Dessange Fortune

Le Rêve américain ou Le Rêve américain. À tout le moins, le fiston semble être beaucoup moins hautain que son père le décrit. La voix est calme et les yeux sont presque timides. Plus récemment encore, il s’est distingué dans trois opérations consécutives : en avril, il a racheté son master franchisé américain (à Dominique Ouattara), en novembre, il a cédé sa participation majoritaire dans l’intermédiaire Frederic Moréno, et en janvier, il rachète la chaîne américaine de salons d’entrée de gamme Fantastic Sams (15 dollars le shampooing-coupe).

Benjamin Dessange, arborant sa barbe de trois jours, se vante : “Nous avons à présent une base dans chaque État américain, un marché global de 30 milliards d’euros”. Fair-play, Marc Aublet, le patron de la société rivale de Franck Provost, admet que même si cela ne représente que 15 millions d’euros de royalties, cela reste une acquisition très attractive.

C’était l’idée du fils de Dessange. Comment enthousiasmer les franchisés de Fantastic Sam’s pour ouvrir 300 salons Camille Albane (à 40 dollars la tasse outre-Atlantique) en seulement cinq ans. Et ce faisant, nous avons pu générer 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires.

La tension monte avant une confrontation. Les États-Unis d’Amérique sont bien connus du nouveau parrain. Après avoir servi dans l’armée avec les chasseurs alpins, être devenu vice-champion de France de karting et avoir fréquenté une académie de coiffure traditionnelle au début des années 1990, il passe deux ans à New York à rénover le salon Dessange sur Park Avenue et à informatiser la franchise. système.

De retour à la maison, son père le nomme directeur général du groupe, alors qu’il n’a alors que 27 ans. Jacques Dessange avoue ne pas être très familier avec son deuxième fils, qu’il n’a “jamais fait sauter sur ses genoux”. Après le divorce de ses parents, Benjamin est élevé par sa mère, attachée de presse de Brigitte Bardot.

Le patriarche loue le “goût de la rigueur” de son rejeteur dans ses mémoires, parues en 2009, un an avant que le conflit n’éclate. Et son coup de poignard. Jean-Claude Blanc, propriétaire du PSG et ami de Benjamin avec qui ils skient tous les hivers à Courchevel, raconte : « En vacances, Benjamin téléphone tous les jours à son bureau et n’hésite pas à rentrer à Paris en pleine journée pour résoudre un problème.

Benjamin Dessange Fortune
Benjamin Dessange Fortune

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicités détecté !!!

Nous avons détecté que vous utilisez des extensions pour bloquer les publicités. Veuillez nous soutenir en désactivant ces bloqueurs de publicités.

Powered By
Best Wordpress Adblock Detecting Plugin | CHP Adblock