Affaire Troadec

Répandez l'amour du partage
Affaire Troadec
Affaire Troadec

Affaire Troadec – Pascal et Brigitte Troadec ont cessé de se présenter au travail le 18 février 2017, dans la commune d’Orvault, située près de Nantes. Brigitte n’a pas parlé à sa mère depuis cinq jours et n’a pas non plus informé ses sœurs.

La sœur de Brigitte appelle le commissariat central de Nantes pour signaler une anomalie. Lorsque les policiers sont arrivés, ils ont trouvé la maison vide, comme si la famille avait brusquement cessé d’y vivre.

Deux choses nous sautent aux yeux à notre retour : d’une part, il n’y a plus de literie sur les lits, ce qui est surprenant, et d’autre part, il n’y a plus de matériel informatique », explique le capitaine Jean-Daniel Morin de la police judiciaire de Nantes à Les Voix du Crime.

La police commence son enquête au domicile familial et le Bluestar trouve de nombreuses traces de sang. Une enquête pour meurtre et sabotage a été ouverte, rapporte l’officier, après que le procureur a examiné son rapport.

Un joggeur a trouvé le pantalon de Charlotte Troadec dans une forêt à 300 kilomètres d’Orvault, en Bretagne, le 1er mars. Charlotte était la fille de Pascal et Brigitte Troadec. Les signes indiquent un meurtre multiple.

La vie de famille des Trodac s’est depuis longtemps terminée au berceau. Des questions ont été posées sur le beau-frère de Pascal Troadec, Hubert Caouissin. Une dispute familiale au sujet d’un trésor caché que Pascal et sa femme Brigitte ont volé a été découverte lors des auditions de l’enquête.

Ce qui est retenu contre Pascal et Brigitte est un train qui change la vie, plein de voitures flashy et de vacances exotiques. Selon Jean-Daniel Morin, “cette jalousie fait qu’à chaque réunion de famille, cela devient un problème qui ne peut être résolu”. Cependant, les enquêtes internes de la famille n’ont révélé aucune preuve de l’opulence du couple. Aucune preuve réelle n’a été présentée, alors Hubert Caouissin a été relâché.

Ensuite, les données recueillies en amont des auditions révèlent une information cruciale, qui cette fois pointe carrément du doigt Hubert Caouissin. Son ADN a été retrouvé sur un plat qui avait été laissé dans l’évier des Troadecs après leur disparition, malgré le fait qu’il ait affirmé avoir perdu contact avec sa famille en 2014.

Hubert Caouissin et son épouse Lydie ont été placés en garde à vue le 5 mars 2017. Même après avoir été confronté par l’enquêteur avec ses empreintes digitales sur les lieux du crime, le frère de Pascal continue d’insister sur sa version des faits. Le capitaine déclare avec insistance : « À partir de maintenant, il ira plein aveux.

Hubert Caouissin livre aux gendarmes un tout nouveau récit des événements. Dans la nuit du 16 au 17 février, l’homme pénètre inopinément chez les Troadec et prend Pascal au dépourvu.
Dans un moment de panique, Hubert révèle qu’il a assassiné Pascal et Brigitte, ainsi que leurs enfants Charlotte et Sébastien.

Affaire Troadec

La procédure orale de neuf pages de Caouissin regorge de détails ésotériques. Un particulier à Pont-de-Buis-lès-Quimerch (Finistère) décomposait des corps puis les déversait sur les terres de sa ferme. Les enquêteurs mènent une recherche approfondie et chronophage. La coutume veut qu’« on arrive sur un corps, et non sur des morceaux de corps », comme le dit le capitaine Morin.

Cette chasse au trésor meurtrière conduit Hubert Caouissin en prison pour 30 ans. Lydie, sa femme, purge trois ans de prison, dont un an d’isolement, pour avoir récupéré des restes humains. Cependant, aucun trésor n’a été découvert malgré les efforts des enquêteurs.

Les Voices of Crime sont des avocats, des enquêteurs, des membres de la famille des victimes et des suspects, et ceux qui ont été accusés à tort. Ces témoins cruciaux s’ouvrent aux journalistes de RTL sur le dossier. De nouvelles perspectives sur le système judiciaire d’aujourd’hui et les principales affaires criminelles de témoins inédits.

Au début de chaque mois, l’une de ces “voix du crime” partagera son point de vue sur une affaire criminelle. Pour écouter un podcast RTL. minutes de délibération. Il passera les trente prochaines années en prison, mais son ancienne compagne ne purgera que trois ans de prison, dont une partie sera passée dans un établissement pour délits connexes. Il n’est pas approprié que vous leviez tous les deux la main en même temps.

L’avocat général Charlotte Gazzera a fait valoir que “Monsieur Caouissin est à l’origine de la mort de quatre personnes dans un bain de sang épouvantable” à son réquisitoire et a demandé qu’il soit envoyé à l’isolement permanent avec une période de probation de vingt-deux ans.

Nul doute qu’il réussira. Après sept heures et demie de délibéré mercredi soir, la cour d’appel Loire-Atlantique a reconnu Hubert Caouissin coupable du meurtre en 2017 de quatre membres de la famille Troadec à Orvault, dans la banlieue de Nantes. Le tribunal a conclu que le jugement d’Hubert Caouissin était altéré et il a été condamné à trente ans de prison au lieu de la perpétuité.

Lydie Troadec, son ancienne compagne extradée pour “altération de scène de crime” et “remaniement des corps”, a été reconnue coupable et condamnée à trois ans de prison, dont un an avec sursis et mandat de dépôt obligatoire.

Ce soir, elle partira en prison. Le procureur avait requis trois ans de prison, donc la peine est un peu moins sévère que ça. Leurs avocats, Me Loc Cabioch et Me Patrick Larvor, ont indiqué jeudi après-midi à Ouest-France que ni Lydie Troadec ni Hubert Caouissin ne devaient faire appel du verdict. Poser le moins de parquet possible.

Un PODCAST est une émission qui présente une variété de sujets. Le 23 février 2017, près de Nantes, la maison de la famille Troadec est découverte abandonnée. Ni les adultes ni les jeunes ne montrent aucun signe de vie. Deux semaines plus tard, la piste du meurtre devient claire et les enquêteurs apprennent qu’un héritage familial pourrait être responsable des quatre décès.

Pascal Troadec et son épouse Brigitte ont cessé de se présenter au travail le 18 février 2017, dans la commune d’Orvault, située près de Nantes. Brigitte n’a pas parlé à sa mère depuis cinq jours et n’a pas informé ses sœurs de ce qui se passe. Les amis et collègues du couple Troadec sont inquiets. La sœur de Brigitte a appelé le commissariat central de Nantes pour les avertir d’un scénario anormal.

La police a été prévenue et est en route. La police trouve une maison vide, comme si la vie de la famille s’était arrêtée là. “Il n’y a plus de literie sur les lits, ce qui est surprenant, et il n’y a plus de matériel informatique”, explique le capitaine Jean-Daniel Morin de la police judiciaire de Nantes, dans Les Voix du crime.

Des investigations sont lancées dans la maison familiale, et le Bluestar trouve plusieurs traces de sang. Le procureur “décide d’ouvrir une enquête pour meurtre et séquestration” après avoir entendu le rapport de police, rapporte l’officier. Le 1er mars, un coureur breton a découvert le pantalon de Charlotte Troadec dans une forêt à trois cents kilomètres du domicile de ses parents à Orvault. Les signes indiquent un meurtre multiple.

Chez les Trodac, la vie de famille est depuis longtemps reléguée au second plan. Le beau-frère de Pascal Troadec, Hubert Caouissin, fait l’objet de soupçons. Au cours de leurs auditions, les enquêteurs ont appris que Pascal et son épouse, Brigitte, avaient été impliqués dans une dispute familiale à propos d’un trésor caché.

” Pascal et Brigitte ont été accusés de gaspiller leur argent dans une vie de luxe – voitures de luxe, vacances exotiques, etc. Il semble qu’à chaque fois que la famille se réunit, la jalousie surgit et la situation dégénère au-delà du point de résolution ” Jean-Daniel Morin fait cette affirmation. Cependant, les enquêtes internes de la famille ne montrent aucun signe que le couple ait amassé une richesse substantielle. Hubert Caouissin a été relâché sans véritable preuve.

Ensuite, les données recueillies en amont des auditions révèlent une information clé, qui cette fois pointe du doigt Hubert Caouissin. Bien qu’il ait prétendu avoir perdu le contact avec sa famille en 2014, son ADN a été découvert sur un vaisseau qui avait été laissé dans l’évier des Troadecs après leur disparition.

Le couple Hubert et Lydie Caouissin a été placé en garde à vue le 5 mars 2017. Interrogé à nouveau, le frère de Pascal maintient le fil de son récit jusqu’à ce que l’enquêteur le confronte à la présence de ses empreintes digitales sur les lieux du crime. A ce moment-là, “il va y aller plein aveux”, dit avec insistance le capitaine.

Hubert Caouissin livre à la police un tout nouveau récit des événements. Cet homme a surpris Pascal en se faufilant chez les Troadec dans la nuit du 16 au 17 février. Jean-Daniel Morin explique que sa motivation pour écouter la famille était de savoir s’ils discutaient du braquage. Dans une crise d’hystérie, Hubert révèle qu’il a assassiné Pascal et Brigitte, ainsi que leurs enfants Charlotte et Sébastien.

Les détails abondent sur le procès-verbal de neuf pages de Caouissin. Une fois les corps profanés, l’homme les disperserait sur les terres de sa ferme de Pont-de-Buis-lès-Quimerch (Finistère). Les détectives ont passé de nombreuses heures à effectuer des recherches. Il est de coutume, comme le révèle le capitaine Morin, de retrouver un corps entier plutôt que des morceaux.

Hubert Caouissin écope d’une peine de trente ans de prison pour sa chasse au trésor meurtrière. Lydie, sa femme, purge au total trois ans de prison, dont un en isolement cellulaire, pour vol de dépouilles humaines. Malheureusement, aucun trésor n’a été découvert malgré les efforts des enquêteurs.

Ceux qui prennent la parole dans les affaires pénales sont souvent des avocats, des enquêteurs, des membres de la famille des victimes ou des suspects, ou des personnes accusées à tort. Ces témoins clés sont à l’aise de parler franchement aux journalistes de RTL devant la caméra.

De rares témoignages de première main qui jettent un nouvel éclairage sur le système judiciaire d’aujourd’hui et les principales affaires criminelles. Deux fois par mois, l’une de ces “Voices of Crime” partagera avec nous son point de vue sur une affaire criminelle. Pas de podcast RTL.

La cour d’appel de Loire-Atlantique a reconnu Hubert Caouissin coupable du triple homicide commis en février 2017 sur la famille Troadec dans la banlieue nantaise après sept heures et trente minutes de délibération.

Il a écopé d’une peine de trente ans de prison, tandis que son ex-compagnon a écopé de trois ans de prison, dont une peine de détention dans un établissement fermé pour des infractions connexes. Aucun de vous ne doit élever la voix. Le procureur général Charlotte Gazzera a déclaré dans sa réquisition que “Monsieur Caouissin est à l’origine de la mort de quatre personnes dans un bain épouvantable.

Affaire Troadec
Affaire Troadec

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!