Poupette Kenza

Répandez l'amour du partage
Poupette Kenza
Poupette Kenza

Poupette Kenza – L’idylle aventureuse et romantique d’Abou Diaby restera à jamais gravée dans la mémoire des internautes. En fait, une supportrice de Poupette Kenza vient de ressasser cette vieille histoire. Poupette est consolé par son admirateur après avoir été laissé seul avec leurs enfants par son mari, Allan. Son admirateur pense qu’Allan mérite une meilleure femme, comme Abou.

La personne qui a fait du mal à Abou Diaby est une femme nommée Elisabeth Babe. Depuis lors, les gens l’ont associée à la malhonnêteté et au manque de loyauté. De cette façon, elle a peut-être assassiné le mari de Kenza Benchrif à la place d’Abou Diaby.

Un type nommé Allan a apparemment largué Poupette Kenza et leurs enfants. Cela survient quelques mois après que la personne influente a annoncé qu’elle mettait fin à sa carrière. Il y a eu des attaques vicieuses sur les réseaux sociaux qui ont provoqué cela.

À la lumière des développements récents, les choses sont devenues plus difficiles pour elle et ses enfants. Si l’on en croit un de ses Snapchats partagé par quelqu’un sur Twitter, Allan ne répondra plus à ses appels.

Cependant, le mari de la femme vit la grande vie et a été repéré dans un bon restaurant il n’y a pas si longtemps alors que sa femme et ses enfants ont du mal à s’en sortir dans des conditions déplorables. Ici, les internautes ne l’ont pas paniqué. Ils lui ont écrit des lettres lui demandant de s’occuper de Poupette et de ses enfants.

En réponse au comportement d’Allan, un internaute a écrit : “C’est vraiment une dinguerie d’avoir un mari comme Allan, il a 2 enfants, une maison infestée de punie de lit, une femme au bord de la dépression, et son seul intérêt, c’est d’aller au restaurant avec des potes entourées de femmes ? »

D’autres personnes ont dit des choses comme : « Je pense que Poupette Kenza a peur de quitter Allan parce qu’elle pense qu’elle n’est pas compétente pour éduquer ses enfants toute seule… Qui lui a dit ça.

Kenza Benchrif, également connue sous le nom de poupette par ses millions de followers, est une influenceuse des réseaux sociaux de 21 ans. Et la jeune femme subit un harcèlement très violent depuis plusieurs semaines.

Si vous aviez dit à Kenza Sadoun El Glaoui, il y a quelques années, que son site internet comptait 20 000 vues par jour, il vous aurait ri au nez. *La Revue de Kenza de cette fashionista a fait d’elle un nom familier parmi les écrivains en herbe de la blogosphère de la mode. Rencontre.

Le rêve de vivre de ses deux amours est partagé par beaucoup, mais peu y parviennent. Kenza, à l’âge mûr de 27 ans, est maintenant l’un des rares privilégiés qui peuvent se permettre de se livrer à un tel luxe; son blog est rapidement devenu une ressource incontournable, lui permettant d’assouvir à la fois sa passion pour la mode et son besoin de s’exprimer par l’écriture. Pourtant, son avenir n’était pas complètement prédéterminé. Vous devriez repenser à vos réalisations.

Poupette Kenza

Dès son plus jeune âge, Kenza a été immergée dans le monde de la photographie, des beaux vêtements et des séances photo. Pourquoi donc? Sa mère, un ancien mannequin Elite, a cofondé avec son père une société de relations publiques appelée Première Heure, et maintenant elle travaille dans l’industrie de la photographie de mode en tant qu’agent et productrice. Pendant ce temps, son père réalise des clips musicaux.

Un monde autour de se noue une véritable complicité mère-fille : « On se prêtait nos fringues, on s’amusait à être lookées toutes les deux. Même si je suis plus jeune, on sait que je me maquille sournoisement avant d’aller au gymnase. Un intérêt partagé, peut-être, mais qui n’a pas influencé son parcours scolaire.

Kenza tente sa chance en LEA anglais/italien à la Sorbonne Nouvelle, Paris III avec un bac STT option communication (aujourd’hui bac STG). Mais le cours ne l’excitait pas, alors elle quitta la classe pour un travail temporaire : baby-sitting pendant un an, “flyer” dans une boîte de nuit (faire venir le plus de monde possible en échange de récompenses), et beaucoup de ventes dans le magasins de vêtements du centre commercial Italie 2, même l’été et pendant les vacances scolaires.

L’automne suivant, elle se réoriente vers le journalisme et s’inscrit au prestigieux International Ethical Journalism Institute (IEJ) (ex ITAIM). Mais elle tombe en proie à son envie de tangible : au bout de six mois, elle décide d’enchaîner les phases au sein de la rédaction. Elle comprend, mais elle ne prévoit pas passer beaucoup de temps en classe parce qu’elle veut sortir et vivre sa vie. Malgré ma nature savante à l’école, j’étais beaucoup plus attirée par les aspects « concrets » du travail.

En juillet 2008, Kenza décide de lancer son blog personnel, intitulé La Revue de Kenza. Pendant ce temps, elle travaillait comme assistante de production dans l’agence de publicité de sa mère. Alors elle poste quelques images de vacances et quelques écrits pour s’amuser, sans savoir où cela mènera : “Je voulais juste m’amuser et partager mes sentiments les plus sincères”, dit-elle.

Lorsqu’elle revient de sa pause estivale à la fin de la saison, elle est interloquée par le nombre croissant de commentaires de personnes qu’elle n’a jamais rencontrées. La goutte d’eau qui fait déborder le vase, c’est quand un grand magazine féminin l’approche et lui demande de faire un article sur ses astuces beauté. Maintenant, elle comprend pourquoi son blog est si populaire auprès de ses lecteurs.

Deux ans après avoir lancé son blog, elle se rend au festival de musique Coachella à Los Angeles et publie des mises à jour et des images de son voyage. Elle voit alors le nombre de visiteurs exploser, avec des centaines de commentaires et des milliers de pages vues… Son blog commence enfin à gagner en notoriété.

Poupette Kenza
Poupette Kenza

Leave a Comment

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicités détecté !!!

Nous avons détecté que vous utilisez des extensions pour bloquer les publicités. Veuillez nous soutenir en désactivant ces bloqueurs de publicités.

error: Le contenu est protégé !!