Perrine Laffont Parents

Répandez l'amour du partage
Perrine Laffont Parents
Perrine Laffont Parents

Perrine Laffont Parents – Félicitations à Perrine Laffont, spécialiste des bosses et de la glisse et arrière-petite-fille de Félicien Huillet, le légendaire technicien qui travaillait autrefois sur la piste d’Aguesseau.

Un championnat du monde en simple a été remporté par Perrine le 8 mars à Almaty, au Kazakhstan. Les habitants du Pays Chalabrais sont très fiers de ses dernières réalisations et tiennent à remercier tout particulièrement ses grands-parents, André et Pierrette.

Des enfants joyeux ont été les bénéficiaires de l’enthousiasme de Perrine Laffont

La station a récemment accueilli sur ses pistes un groupe de jeunes malades de l’association “1 Maillot pour la Vie” dans le cadre de la commémoration de son 50ème anniversaire qui s’est déroulée en décembre. A leurs côtés, la championne Perrine Laffont les a invités à partager le plaisir des sports de glisse.

Sous un ciel bleu clair, la médaillée d’or olympique “Pepette” a rencontré Martin, Janis, Terrence, Ethan, Enzo, Pauline, Hermance et Marley, tous émerveillés par la beauté du cadre et l’opportunité de rencontrer le héros olympique.

Lorsque les enfants ont déjeuné avec quatre étudiants de l’ESG de Toulouse, ils ont eu une agréable surprise : un ensemble casquette et sac à dos au logo de l’association. Des “cavaliers” en fauteuil roulant, guidés par Perrine et les monitrices de la station, ont goûté pour la première fois au plaisir de la glisse, et un deuxième groupe d’enfants a fait de même.

Lors d’une pause, les enfants ont pu partager quelques secrets avec Perrine, récipiendaire d’une bourse de solidarité qui a contribué à rendre cette journée possible. Nos élèves de l’ESG ont regardé les enfants admirer la médaille puis les ont ramenés sur les pistes. Les enfants ont déguisé des bonhommes de neige et se sont roulés dans la neige, comme Marley l’avait imaginé, et ils ont fait de la luge, des chasses au trésor et des batailles de boules de neige.

La journée s’est terminée par la remise aux enfants du diplôme dédicacé de Perrine en tant que “meilleur skieur de la journée” par la mère de leur championne, Dominique. Au retour, tout le monde rayonnait de remerciements à Perrine et sa mère, Dominique, pour leur générosité et le temps passé avec les enfants.

Une occasion où Perrine, arrière-petite-fille de Félicien Huillet, et Loik, arrière-petit-fils de Juliette Pagès, ont pu se rencontrer et faire connaissance. Revenons un instant à l’époque où l’atelier mécanique de Félicien et la mercerie de Juliette fonctionnaient tous les deux sur le cours d’Aguesseau.

Je voulais juste qu’il soit mon père, pas mon entraîneur de ski”, a déclaré Perrine Laffont

Perrine Laffont, championne olympique et mondiale de ski de bosses, se livre sur sa vie, ses passions et ses idées en exclusivité pour Ouest-France et Prolongation. Dans cet épisode, l’Ariégeoise évoque sa famille, et plus précisément son lien avec ses parents, à quelques jours de la manche de Coupe du monde à l’Alpe d’Huez.

Ouest-France et Prolongation, le produit internet du service des sports, ont signé Perrine Laffont comme chroniqueuse. L’actuelle championne olympique, mondiale et de la Coupe du monde de ski de bosses nous tiendra régulièrement au courant de sa vie, de ses intérêts et de ses idées jusqu’à la fin de l’année. Pour sa sixième chronique, l’Ariègeoise se tourne vers celui qui lui a le premier inculqué la valeur de l’autodiscipline sa famille.

Perrine Laffont Parents

J’ai écrit dans ma dernière chronique sur mon passe-temps, le ski de bosses. J’ai appris cette méthode de maîtrise de soi pour la première fois quand j’avais entre six et sept ans. Quand j’avais deux ans, j’ai pris mon premier cours de ski. Alors qu’il est tôt, tous les skieurs sont déjà levés et sont sur les pistes.

Ma famille possédait un appartement dans la résidence des Monts d’Olmes en Ariège, où mon père a grandi. L’homme a appris aux gens à skier. Mon frère aussi. Pendant ce temps, ma mère est allée skier. Naturellement, nous allions skier tous les week-ends et tout l’hiver.

C’est rafraîchissant de changer de rythme

Aujourd’hui, j’aimerais partager mes réflexions sur l’importance de la famille. Lorsque le Covid est apparu l’année dernière, les choses sont devenues collantes. Ça fait un moment que je ne l’ai pas vue. Cependant, cette année, nous aurons des spectateurs aux événements. De mon point de vue en haut de la piste, je ne pense pas toujours beaucoup à ceux d’en bas.

Mais, leur présence m’éloigne de la bulle et du cadre centrés sur le ski dans lesquels nous nous trouvons. Ainsi, il est agréable d’avoir un changement de rythme. Il serait très coûteux pour eux de visiter chaque ville. Bien sûr, je donne aussi un coup de main de temps en temps.
Le voyage en Suède a été fait par mes parents.

Les Coupes du monde auront finalement lieu en France, attirant davantage de visiteurs. Ils seront également présents en Italie. Il n’y a que les Jeux olympiques, à Pékin, où tout sera fermé (les spectateurs étrangers ne seront pas autorisés à assister au tournoi).

Ce sera la partie la plus difficile. J’avais déjà fait deux JO et à chaque fois ils étaient là. Surtout à Pyeongchang (Corée du Sud, en 2018) où il y avait tout le monde. Mes grands-parents étaient là. Faire les Jeux sans avoir la famille…

Perrine Laffont Parents
Perrine Laffont Parents

Leave a Comment

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicités détecté !!!

Nous avons détecté que vous utilisez des extensions pour bloquer les publicités. Veuillez nous soutenir en désactivant ces bloqueurs de publicités.

error: Le contenu est protégé !!