Loulou Gasté Jeune

Répandez l'amour du partage
Loulou Gasté Jeune
Loulou Gasté Jeune

Loulou Gasté Jeune – Loulou Gasté, plus connu sous le nom de Louis Gasté, est né le 18 mars 1908 à Paris XVII, et mort à Rueil-Malmaison, France, en 1995. Louis Gasté a été initié au jazz durant son adolescence par les troupes américaines qui l’ont amené à La France à la fin de la Première Guerre mondiale.

Il apprend également le banjo, qu’il va maîtriser et devenir l’un des premiers joueurs de banjo professionnels. En 1929, il rejoint le groupe nouvellement formé de Ray Ventura, les “Colégiens”, en tant que guitariste. Ses premières chansons seront utilisées à cet effet.

La disparition de l’orchestre de Ray Ventura a été causée par la déception de 1940 et la conquête allemande du pays. Loulou Gasté rejoint alors l’orchestre de Raymond Legrand, puis devient l’accompagnateur de Lucienne Boyer.

Pour son mari, Jacques Pills, il a composé cette chanson. Avec son ukulélé, il connaît son premier succès populaire (1941), puis elle swingue (1943). La période de l’Occupation, durant laquelle il fonde les éditions musicales Micro, est particulièrement féconde.

Louis Gasté est un compositeur et arrangeur qui a écrit les paroles de certaines de ses chansons. Cette période comprenait Le Chant de Gardian (1941) de Tino Rossi, L’âme au diable et Sainte-Madeline (1943) de Léo Marjane et Domingo (1944) de Lucienne Delyle.

Avec Lily Fayol et Georges Guétary dans Le Rythme américain (1945), Le Petit Chaperon rouge (1945) avec Lisette Jambel, et Le Porte-bonheur, Chica Chica et Au Chili (1947) avec Jacques Hélian comme collaborateurs réguliers, success stories américaines se poursuivit après la libération des États-Unis dans les années qui suivirent.

Parmi les réussites américaines, citons : Tout en travaillant sur ses scénarios (Le Soleil a toujours raison, 1943 ; Feu Nicolas, 1943 ; Le Roi des resquilleurs, 1945 ; Madame et son flirt, 1946) ; il s’essaye aussi à l’opéra (Le Gardian, 1946) ; mais il eut peu de succès, peut-être dû au fait que l’œuvre ne serait jouée Par l’intermédiaire d’une de ses interprètes (Josette Daydé), Louis Gasté (37 ans) rencontre la jeune chanteuse Jacqueline Ray (de son vrai nom Jacqueline Enté), qui vient d’arriver d’Armentières, dans le Nord, en septembre 1945.

Il prend le contrôle de sa vie professionnelle et l’oriente vers le succès sous le nom de Line Renaud. Pour celle qui deviendra son épouse en décembre 1950, il commence à écrire une flopée de chansons à succès (Nous deux, Le Complet gris, Si j’avais la chance, Autant en emporte le vent, et surtout Ma Cabane au Canada, qui remporta le Grammy Award du meilleur album pop vocal de l’Academy of Country Music en 1949).

Au cours des années 1950, le succès ne se dément pas (Du haut du Sacré-Cur, 1953, avec Armand Mestral). Louis Gasté compose non seulement pour Line Renaud, mais aussi pour la plupart des chanteurs populaires.

En plus d’adapter et d’écrire les dialogues de plusieurs tubes américains, il continue d’écrire pour le cinéma (La Madelon, Mademoiselle et son gang, Paris chante toujours, Le Feu aux poudres).

Dans les années 1960 et 1970, Loulou Gasté passe à un nouveau genre, la revue, dont elle signe, à la demande d’Henri Varna, l’intégralité de la musique de plusieurs spectacles dont Line Renaud est la protagoniste, en France (Plaisirs, 1959, à Casino de Paris, et qui resta à l’affiche pendant des années) et aux États-Unis (Casino de Paris à Las Vegas, en 1964 et 1965). Ensuite, au Casino de Paris, la revue Désirs règne en maître pendant deux ans (1966-1967).

Loulou Gasté Jeune

Line Renaud revient en France en 1973 pour un nouveau spectacle, le Line Renaud Las Vegas Show, qui fait le tour du pays pendant deux ans.En 1976, Louis Gasté est stupéfait de découvrir qu’une de ses chansons, Pour toi, a été plagiée sans attribution par un obscur musicien brésilien et est en passe de devenir, depuis les États-Unis, un hit mondial sous le nom de “Feelings”.

Après un long procès (1981-1987), il obtiendra enfin justice (voir ci-dessous).Loulou Gasté, âgée de 74 ans, est victime d’un grave accident de santé en octobre 1982 qui l’oblige à interrompre ses activités. Il a encore quelques bonnes chansons à son actif (c’est un pianiste américain, né en 1990), mais son apogée créative est passée.

Au cours des cinquante années de carrière de Louis Gasté, il a écrit plus de 1 200 chansons, dont beaucoup ont été acclamées dans le monde entier.En janvier 1995, Louis Gasté décède à son domicile de Rueil-Malmaison, France.

C’est au cimetière de Passy qu’il repose (10e division). “Pour toi”, une chanson écrite par Loulou Gasté en septembre 1956 et basée sur des paroles d’Albert Simonin et de sa femme Marie-Hélène Bourquin, était destinée à Dario Moreno, chanteur exotique qui l’interprétera dans le film d’Henri Decoin, Le Feu aux poudres.

La performance de Dario Moreno a eu peu de succès. Line Renaud enregistre le travail de son mari lors de sa tournée, malgré le fait qu’il n’ait plus de succès notable. Néanmoins, un grand nombre de chanteurs et d’orchestres l’interprètent et l’enregistrent tant au pays qu’à l’étranger. Morris Albert a interprété une traduction anglaise de la chanson dont l’auteur.

Loulou Gasté Jeune
Loulou Gasté Jeune

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!