Laurent Bourgnon Mort

Répandez l'amour du partage
Laurent Bourgnon Mort
Laurent Bourgnon Mort

Laurent Bourgnon Mort – Marie Baville, chef de cabinet du Haut-Commissariat en Polynésie, a été interviewée par les équipes de Polynésie 1ère. Elle détaille les événements qui ont conduit à la disparition de Laurent Bourgnon.

Aucune remontée n’a été effectuée par le marin. Mercredi, après une plongée, dans l’archipel des Tuamotu (Polynésie française) (Polynésie française) Mercredi, Laurent Bourgnon a mené une visite privée de l’archipel des Tuamotu, situé à environ 400 kilomètres de Tahiti. Les passagers sont allés plonger avec un instructeur.

Il a plongé seul, de son côté. Il est descendu et n’a plus refait surface. « C’est un lieu reconnu, sans difficulté, Laurent Bourgnon est un plongeur aguerri », révèle Marie Baville, la directrice de cabinet du haut-commissariat en Polynésie. Après s’être rendu compte que Laurent Bourgnon n’était pas revenu à la surface à 13 h 45, l’équipage et les passagers du navire ont contacté le MRCC pour signaler la situation.

Les recherches ont été lancées avec un hélicoptère, équipé de jumelles de nuit. Celui-ci a touché l’atoll de Toau vers 17h00. Les gens à bord avaient déjà eux-mêmes commencé les recherches avec les deux annexes qui équipent le bateau.

L’île de Toau, où le navigateur Laurent Bourgnon a disparu mercredi, est un paradis polynésien pour les plongeurs, qui abrite certains des sites de plongée les plus reconnus au monde. Elle fait partie des Tuamotu, qui englobent plus de la moitié des 121 îles et atolls des cinq archipels de la Polynésie, entre, à l’ouest, les îles du Vent où se situe Papeete, et les Marquises à l’est.

Laurent Bourgnon propose des croisières de luxe aux touristes fortunés de l’archipel. Pour 30 000 euros la semaine, les passagers ont visité des sites magnifiques sur des îles presque inconnues. Bill Gates et David Cameron ont passé quelques jours sur ce catamaran, également conçu pour traverser les océans et faire le tour du monde.

Le navigateur franco-suisse Laurent Bourgnon est porté disparu après avoir plongé dans l’archipel des Tuamotu, en Polynésie française, depuis le 24 juin.Les touristes qui faisaient partie de cette croisière étaient emmenés par un moniteur » pour faire cette plongée, a expliqué Marie Baville, directrice de cabinet du haut-commissariat à la Polynésie. “

Mais à notre connaissance, Laurent Bourgnon a plongé seul de son côté, et quand il est revenu de la plongée, il n’est pas remonté… » Les autres passagers du bateau l’ont attendu, en vain, et l’équipage s’est alors empressé a donné l’avertissement.

Tout d’abord, il est fortement déconseillé de plonger en solo, afin de prévenir de probables complications liées à un événement technique ou corporel. En binôme, il y a redondance d’équipement, et les plongeurs peuvent s’entraider.

Si les circonstances de la disparition ne sont pas encore connues, de nombreuses hypothèses peuvent être avancées. Le premier, le manque d’oxygène, si le plongeur a vidé sa bouteille sans s’en apercevoir. On peut aussi envisager une mésaventure technique avec le détendeur, l’embout buccal qui délivre l’air de la bouteille.

Laurent Bourgnon Mort

Côté corps, les fluctuations de pression sous l’eau peuvent provoquer des blessures plus ou moins aiguës. Enfin, l’accident de décompression (qui pourrait survenir lors d’une montée trop rapide, sans respecter les arrêts potentiels) est également envisageable. Compte tenu des mers chaudes dans lesquelles se trouvait le navigateur, l’hypothermie peut être exclue.

L’accident dû à un filet de pêche, compte tenu de l’environnement isolé de cet atoll, semble également exclu. Mais c’est ce qui est arrivé à Cerbère (Pyrénées-Orientales), en mai dernier, à un moniteur de 65 ans : “Il s’est empêtré dans ce filet à petites mailles, incroyablement difficile à couper, et d’autant plus dans le noir absolu et dans le eaux tumultueuses des profondeurs”, raconte le journal L’Indépendant.

En revanche, la plongée aurait eu lieu dans le lagon, mais vers la passe Est, là où les courants peuvent être très forts. C’est une autre hypothèse : le navigateur aurait pu dériver sous l’eau et être entraîné assez loin par un courant violent. Lorsqu’il est revenu à la surface, il a pu se découvrir tout seul, au milieu de l’océan, hors de vue du bateau, sans terre autour.

C’est au paradis des plongeurs, dans un décor de carte postale, près de l’atoll de Toau, dans les îles Tuamotu (Polynésie française), que le navigateur franco-suisse Laurent Bourgnon a disparu, mercredi 24 juin. Après cinq jours de recherches infructueuses, le Le Haut Commissariat de la République en Polynésie française a déclaré qu’il arrêtait ses tentatives de sauvetage.

Le Centre de coordination des secours en mer (MRCC), qui dirige l’enquête, a indiqué que “l’hypothèse d’un accident de plongée, sans remontée du plongeur, reste la plus plausible”.

Doué de la course au large en solitaire, qu’il avait dominée dans les années 1990 en remportant notamment la Route du Rhum en 1994 et 1998, le marin de 49 ans – retiré depuis des années de la compétition pour vivre avec sa famille sur son bateau – était sur une croisière privée avec un divemaster, un cuisinier, une hôtesse et quatre croisiéristes sur son catamaran bimoteur, Jambo . Ces derniers devaient plonger autour de Toau, un atoll près de Fakarava.

Laurent Bourgnon Mort
Laurent Bourgnon Mort

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!