Glorian Affaire Conclue

Répandez l'amour du partage
Glorian Affaire Conclue
Glorian Affaire Conclue

Glorian Affaire Conclue – Le nouveau membre de l’équipe Glorian Kabongo a rejoint le groupe Affaire terminé. L’occasion pour Femme Actuelle de recueillir ses confidences sur son métier et sur son entrée dans l’émission de France 2.

Jusqu’au 1er février 2021, les fans d’Affaire ont découvert un nouvel acheteur. Glorian Kabongo a rejoint les rangs de l’émission la plus écoutée de France 2. Dans une interview accordée à Femme Actuelle, le commerçant belge de 53 ans a évoqué l’accueil qu’il a reçu, sa décision de changer de métier et sa famille.

Julien Cohen a été l’une des premières personnes que j’ai rencontrées lors d’une brocante à Bruxelles que je fréquente depuis un certain temps. C’était ma première rencontre avec lui. Il m’a approché et m’a demandé si je serais intéressé à participer au spectacle. C’est ce que j’ai dit. Nous avons monté une courte vidéo.

Ensuite, j’ai été contacté par la société de production et j’ai programmé un entretien téléphonique avec Covid, qui a accepté. Après cela, je suis allé voir les réalisateurs et les producteurs.

Généralement excellent. L’équipe de production et les acheteurs ont été très aimables dans leur traitement envers moi. Malgré ma peur de la scène, ils m’ont mis à l’aise. J’ai eu l’opportunité d’accompagner Stéphane Vanhandenhoven lors d’un voyage à Paris pour travailler sur le film. J’ai pu lui parler longtemps. Il a eu la gentillesse de me fournir un briefing et des informations qui m’ont été extrêmement bénéfiques.

Je ne suis pas allé chez Stéphane en particulier car tous les commerçants bruxellois se connaissent. Cependant, nous partageons une connexion.

Autant que je sache, elle est très occupée. C’était génial de voir tout le monde tout de suite. Elle fait ce qu’elle a à faire pour elle-même. À mon avis, elle a très peu de temps pour nous tout au long du tournage. La nouvelle acheteuse belge venait d’arriver, et elle est venue se présenter à moi à l’issue de la première présentation.

C’est une longue histoire ! C’est une situation familiale. Depuis les années 1920, la famille de ma belle-famille est dans le commerce de seconde main. Ce n’était pas du tout mon environnement. Lorsque le grand-père de ma femme est décédé il y a environ vingt-cinq ans, une série d’événements a permis à l’entreprise familiale de tenir des marchés aux puces de perdurer. Mon beau-père m’a encouragé à rejoindre l’entreprise car c’est un métier qui se transmet de génération en génération.

Son achat d'”Affaire terminée” succède à ceux de Stéphane Vanhandenhoven et Gérald Watelet.

Contrairement à la plupart de mes collègues, je n’ai jamais été attiré par le marché aux puces quand j’étais enfant. Ma belle-famille, en revanche, a évolué sur quatre générations dans ce milieu. Le décès prématuré du grand-père de ma femme m’a incité à quitter mon travail dans le secteur de la construction et à le rejoindre dans ce voyage. C’était une décision intelligente de leur part. Aujourd’hui, j’ai un espace d’exposition dans le centre commercial Le Volle Blaes à Bruxelles et un entrepôt à Anderlecht où je stocke mes produits.

Non. Tout s’est passé au marché aux puces couvert de Wauthier-Braine. Il y avait une journée de dédicace, donc Julien Cohen a fait une apparition. Il m’a dit que le programme cherchait de nouveaux acheteurs parce que l’alchimie entre nous était si bonne. Afin d’impressionner les producteurs, lui et moi avons filmé une petite vidéo ensemble.

Julien Cohen a payé 7000 euros un tableau orientaliste qu’il a qualifié de “magnifique”. Caroline Margeridon a payé 21 000 euros un buste de Napoléon Bonaparte, réalisé par Antoine Denis Chaudet, en marbre de Carrare, pour sa collection. Un record pour le spectacle ! Sa valeur était estimée à 50 euros maximum par son propriétaire.

L’Affaire a pris fin, mais la famille continue de se développer. Dans l’émission de Sophie Davant du lundi 25 janvier 2021, une nouvelle cliente a été accueillie. Glorian Kabongo est en fait le narrateur. Il a rejoint Julien Cohen, Caroline Margeridon, Alexandra Morel, Marie du Sordet et François Cases Bardina, qui avaient tous déjà participé à l’émission.

L’identité de Glorian Kabongo reste un mystère. Marchand d’art comme ses amis, il est d’ascendance belge, et comme Stéphane Vanhandenhoven. La jeune recrue de France 2 révèle sur son site que ses arrière-grands-parents, qui ont commencé à collectionner des antiquités dans les années 1930, sont ceux qui l’ont inspirée. Ayant repris l’entreprise familiale, Gloria Kabongo se décrit comme une personne “créative”.

Qu’essayez-vous d’accomplir exactement ? Son conseil est de “déployer nos ailes et de garder les yeux ouverts pour de nouveaux horizons”.

Fondamentalement, l’entreprise de Glorian Kabongo a trois objectifs principaux : la vente de produits, l’achat de biens (bijoux et tapis, luminaires et bronzes), ainsi que la maison vide. Glorian Kabongo écrit sur son site internet, “Nous vous fournissons un service sur mesure en vidant votre maison ou appartement, sous-sol ou grenier rapidement et efficacement.”.

Il convient de noter que le nouvel acheteur a mentionné qu’il voulait un petit expert tout au long de son transit par Deal conclu. « Au 19ème siècle. Peintures ou meubles, peu importe » Il s’ouvrit à elle. Il a acheté une corne d’abandon pour 150 euros lors de son premier achat.

Glorian Affaire Conclue
Glorian Affaire Conclue

Leave a Comment

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicités détecté !!!

Nous avons détecté que vous utilisez des extensions pour bloquer les publicités. Veuillez nous soutenir en désactivant ces bloqueurs de publicités.

error: Le contenu est protégé !!