Ex Compagne Boateng

Répandez l'amour du partage
Ex Compagne Boateng
Ex Compagne Boateng

Ex Compagne Boateng – Pourquoi Katarzyna Lenhardt a-t-elle choisi la mort. plusieurs footballeurs professionnels et leurs coéquipiers. L’enquête contenait plus de 48 000 signes. Parmi les cas évoqués figure la mort tragique d’un mannequin polonais prénommé Anna après la rupture très médiatisée de sa relation avec Jérôme Boateng. Un an et demi après le drame, des interrogations subsistent sur les motivations de l’acte violent de la mère de 25 ans le 9 février 2021.

Les deux médias ont publié des détails qui alimentent le feu entourant le comportement du défenseur allemand pour le Lyon Olympique de Ligue 1. Une série de révélations choquantes faites avant que le procès en appel du footballeur de 34 ans pour violences conjugales contre sa petite-amie d’alors Sherin Senler puisse débuter.

L’enquête journalistique sur “Kasia” Lenhardt s’articule autour de plusieurs axes, dont la signature d’un accord de confidentialité, le témoignage de la mère de la jeune femme, des discussions entre le mannequin et des amis proches, et la mise à disposition d’une photographie montrant une blessure à l’oreille.

L’avocate de la famille Adrianna Lenhardt a confirmé l’authenticité d’une lettre écrite par la mère de Kasia, dans laquelle elle révèle tout ce que sa fille lui a dit dans les semaines qui ont précédé son suicide. La jeune femme lui a confié le 25 janvier 2021 qu’elle avait signé un accord de confidentialité après avoir subi des pressions de la part de Jérôme Boateng.

Elle aurait été tenue par ce contrat non seulement de garder le silence sur sa relation avec le joueur de football, mais aussi de détruire immédiatement et irrémédiablement toute preuve physique et numérique de celle-ci.

Au cours de cette même soirée, une violente dispute éclata. Selon la mère, sa fille n’a pas voulu signer le contrat dans un premier temps, mais Jérôme Boateng l’a frappée au visage et l’a blessée en lui accrochant sa baguette à l’oreille : “Elle a avoué avoir signé l’accord de confidentialité par panique soudaine.

Elle dit avoir été frappée à plusieurs reprises”. Selon Correctiv et le Süddeutsche Zeitung, l’entourage de Katarzyna Lenhardt affirme qu’elle s’est sentie menacée juste avant sa mort mais qu’elle n’a pu en dire quoi que ce soit en raison d’un accord de confidentialité.

L’accord de confidentialité n’aurait été opposable qu’à elle, la mettant dans l’impossibilité de se défendre après que Jérôme Boateng ait accordé une interview à Bild le 2 février 2021 (une semaine avant son suicide), dans laquelle il “règle ses comptes” avec elle. et l’accuse de chantage et d’alcoolisme.

L’avocat des Lenhardt a qualifié certains détails de fictifs. L’article a fait l’objet de cyber-harcèlement et d’un effort concerté de la division people de la presse, et il a finalement été retiré, incitant la publication à présenter des excuses.

Parallèlement à ce procès, les médias allemands Correctiv et Süddeutsche Zeitung ont enquêté sur d’autres cas de violence contre des joueuses de football. Parmi celles-ci, l’affaire Kataryzna Lenhardt soulève plusieurs questions.

En effet, la Polonaise qui était la compagne du défenseur allemand s’est suicidée le 9 février de la même année 2021, à l’âge tendre de 25 ans. L’enquête révèle le comportement de Jérôme Boateng, notamment en faisant signer à son ex-petite amie un accord de confidentialité alors qu’il était physiquement l’a menacée.

Ex Compagne Boateng

Un document ordonnant à la jeune femme de « garder absolument le silence » sur leurs « querelles d’amour » et « d’éliminer toute preuve potentiellement préjudiciable » sur la réputation de Jérome Boateng.

La mère de Kataryzna Lenhardt affirme que l’actuel défenseur de l’Olympique de Lyon s’est battu avec Kataryzna et l’a frappée au visage. Il ne pouvait pas le dire à ses proches à cause de l’accord de confidentialité. Dans deux semaines, elle mourra dans des circonstances douteuses.

Les accusations portées contre Jérôme Boateng sont assez graves. Le diplomate allemand, qui était déjà jugé pour violences conjugales envers un ex-amant, a été mis en cause dans le suicide d’une autre ex-sœur. copains

Dans leurs articles publiés le 9 février 2021, les journaux Correctiv et Süddeutsche Zeitung expriment confusion et consternation face à la mort de Katarzyna Lenhardt. La mère de la jeune fille affirme que Jérôme Boateng a fait signer à sa fille un accord de confidentialité dans les semaines précédant le comportement présumé.

Katarzyna Lenhardt a dit à sa mère qu’elle avait été forcée de signer un accord par le joueur, dans lequel elle promettait de ne pas discuter de sa relation avec Boateng et de détruire toute preuve numérique ou physique de l’incident.

Selon le témoignage de sa mère, la défenseure centrale Katarzyna Lenhardt l’avait frappée à plusieurs reprises le soir même. L’avocat du joueur affirme que la femme de 25 ans a initié la clause de confidentialité.

Jérôme Boateng avait accordé une interview à Bild une semaine avant le suicide de Katarzyna Lenhardt, dans laquelle il accusait son ex-concurrent d’avoir commis du chantage contre lui. Ce parti aurait été sans défense parce que la clause ne s’appliquait pas qu’à lui. Peu de temps après, Katarzyna Lenhardt est décédée.

Après les reportages dans deux journaux allemands, Jérôme Boateng a été frappé par de graves allégations. Quelques semaines avant de s’engager, le défenseur central a fait signer à son ex-coéquipier un accord de confidentialité.

La mère des deux enfants de Jérôme Boateng a témoigné contre lui pour violences conjugales jeudi devant un tribunal de Munich (sud), où le défenseur lyonnais était jugé. Boateng est accusé de l’avoir frappée et blessée en 2018.

Ex Compagne Boateng
Ex Compagne Boateng

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!