Demandez La Permission Aux Parents

Répandez l'amour du partage
Demandez La Permission Aux Parents
Demandez La Permission Aux Parents

Demandez La Permission Aux Parents – Les enfants de trois familles différentes d’aujourd’hui sont tous confrontés au même problème : ils ont pris le dessus. Et puis un jour, tout s’écroule.

Il suffit d’un filet d’eau, d’une bêtise et d’une farce pour que les adultes s’unissent pour faire de ces petits diables en culottes de courtoisie la monnaie de leur désobéissance. En ce qui concerne les enfants et leurs parents rebelles, maintenant tout va bien.

Les enfants de trois familles très différentes ont pris le contrôle de leur vie. Les choses prennent une tournure dramatique un jour. À la suite de trop de farces et de mensonges, les adultes se sont regroupés pour riposter en nature, et c’est la goutte qui a fait déborder le vase.

Trois familles types sont confrontées au même problème : leurs enfants-rois ont pris le pouvoir et n’ont plus le soutien de leurs parents, qui ont été dépassés par les événements et doivent désormais se soumettre à leur volonté.

Des chipies en short ou jupette-culotte (ce petit monde n’existe plus depuis plus d’une décennie) attaquent un groupe de géniteurs près de la plaque. Sans faire preuve d’abord d’une déontologie professionnelle incontestable, l’enseignement primaire ne peut mettre de l’ordre dans cette situation chaotique.

Le cinéaste Eric Civanyan, parti d’une bonne idée (l’enfant-tyran n’est pas un mythe à l’heure actuelle), a largement puisé dans la corde de la caricature et de la trivialité, au point que son métier vire rapidement au gaudriole.

Sandrine Bonnaire, campant une mère endeuillée, tente d’être drôle, tandis que Pascal Légitimus, campant un père désemparé, tente une contre-attaque comique-agressive. Les autres parents, pendant leur temps libre, se sont également figés à la correction.

Sans aucune tentative de moralisation du film et même si certaines scènes sont bien illustrées, il ne dépasse pas le niveau d’un divertissement “moyen”. Au final, Francis est épuisé. La fille aînée de Marie, Lola, est pour lui une source constante de misère. Elle a été un véritable tyran après le départ de son père du domicile conjugal.

David et sa femme Anna sont également confrontés à un scénario délicat avec leurs enfants bien-aimés. Les deux parents, ne voulant plus supporter la mauvaise conduite de leurs enfants, décident de s’unir dans le but de rendre l’argent de leur rébellion à leurs enfants diaboliques.

Il est encore temps pour l’autre partie de parler et d’organiser une réponse. Avec un ensemble stellaire et un scénario au rythme effréné, cette comédie familiale parvient à être à la fois hilarante et déchirante.

Le pouvoir a été transféré aux jeunes. Les enfants ont pris le contrôle de la vie de trois familles très diverses dans le monde moderne. Puis, d’un coup, tout bascule. Il y eut encore une farce ou un mensonge, et les adultes décidèrent d’unir leurs forces pour punir ces petits démons en culotte courte en représailles à leur désobéissance.

Tout est désormais de bonne guerre entre les monarques des enfers et leurs parents rebelles ! Une histoire qui réunit trois familles modernes, chacune apparemment distincte au premier abord, mais qui révèle rapidement qu’elles sont toutes aux prises avec le même problème : leurs enfants ont pris les devants.

Demandez La Permission Aux Parents

Tout cela s’effondre un jour, sur la tête des adultes et dans leur vie ! La goutte d’eau égarée qui fait déborder le vase, le bouquet débordant, bref, il y en a plus qu’assez ! Une guerre a été déclarée entre les enfants des rois et les parents rebelles des rois, et toutes les violences sont permises dans le seul but de reconquérir l’autorité parentale.

Une fois de plus, Eric Civanyan s’avère être un excellent auteur de satire et de comédie sous la forme de ses deux ouvrages précédents, respectivement “Grand baigne” et “Ça ne vaut pas la peine de se disputer sur quoi que ce soit”.

Demandez La Permission Aux Parents

Organiser une cache-cache pour que la baby-sitter puisse entrer dans le catimini pendant que l’enfant compte et être escortée silencieusement par l’escalier de service : c’est l’univers de “Demandez la permission aux enfants”.

Les parents sont obligés de se conformer aux exigences de leurs enfants dans cette comédie familiale, qui met en scène des enfants qui ne sont pas seulement des rois mais des tyrans, les obligeant à choisir entre deux émissions de télévision, un appel téléphonique ou un chat MSN.

Lola (Rebecca Marder) est la quintessence de l’adolescente précoce prête à tout pour prendre le dessus sur ses parents surprotecteurs, quitte à leur faire mal. Marie (Sandrine Bonnaire), sa mère, s’imagine en train de sauter par-dessus le balcon pour se tirer d’affaire.

Chaque membre de la famille aura une histoire en tête qui marquera le début de son éveil. Si le concept de parents soumis qui décident de se rebeller pour reprendre un peu de contrôle est séduisant, il repose malheureusement sur un.

Modèle d’action-réaction qui conduit à la répétition et à l’ennui du fait que les mêmes scènes se déroulent dans toutes les familles. Eric Civanyan a voulu attirer l’attention sur un phénomène de société : les enfants qui sont soit des rois, soit des tyrans, et il l’a fait.

Demandez La Permission Aux Parents
Demandez La Permission Aux Parents

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!