Bernard Lavilliers Miss

Répandez l'amour du partage
Bernard Lavilliers Miss
Bernard Lavilliers Miss

Bernard Lavilliers Miss – Selon diverses sources, Bernard Oulionest né le octobre soit à Saint-Étienne soit à Firminy . Après avoir servi dans la Résistance française pendant la Seconde Guerre mondiale, son père a travaillé à la Manufacture nationale d’armes comme organisateur syndical .

Arms Factory (MAS) et sa mère étaient respectivement institutrice. Sa vision musicale est façonnée en grande partie par sa formation formelle. Il explique que ce sont ses parents qui lui ont inculqué l’amour de la musique tropicale.

Jazz, musique classique et poésie de Porto Rico. Pour son anniversaire, sa mère lui a offert un tourne-disque qu’il utilise depuis lors. Quand il était enfant, ses parents l’ont déménagé en banlieue pour qu’il soit loin de Saint-pollution, chez Étienne et il a commencé la boxe à l’âge de 13 ans.

Selon l’histoire officielle, il fut placé dans une maison de correction à l’âge de quatorze ou quinze ans. Dès sa sortie de l’école, il commence à travailler comme apprenti tourneur sur métal au MAS. Je ne savais pas ce que je voulais être à l’époque : un voleur, un boxeur ou un poète. » Il écrira plus tard : « Je me cherchais à l’époque.

En 1963, il devient membre du Parti communiste français. La troupe Duk (dirigée par Pierre-René Massard) monte Saint-Étienne au Nocturne alors qu’il a 18 ans, et il se produit aux côtés de son compatriote stéphanois Alain Meilland, futur co-fondateur du Printemps de Bourges, dans lequel il se produira de nombreuses fois.

Un an plus tard, il est retourné aux États-Unis après un voyage au Brésil à l’âge de 19 ans. En ce qui concerne le service national, il serait considéré comme irrespectueux s’il le faisait. Selon Bernard Lavilliers, « un an de mitard parce que j’avais tenté d’échapper au service militaire.

En raison de mon refus catégorique de revêtir l’uniforme, j’ai été qualifié de déserteur et emprisonné dans les fortifications de Metz. Quand il s’agit de cette période de sa vie, qui a été relatée à de nombreuses reprises par les médias, il y a beaucoup d’interrogations, principalement sur l’exactitude des dates et des dates.

En parallèle de ses prestations de cabaret sur la rive gauche de Paris, comme chez Jacky Scala, rue Lacépède, Bernard Oulion mendie depuis l’âge de ans.

Gilles Elbaz, Germinal et Gérard Ansaloni sont également vus avec lui à la Cour des Miracles de Bordeaux. En jouant dans une pizzeria du Marais à Paris, il gagne son premier dollar. Jacques Higelin et Renaud 7 partagent la scène avec lui. Première sortie en 45 tours en 1967 et Rose d’Or de la Chanson de Montreux pour La Frime.

Bernard Lavilliers Miss

“Lavilliers” (probablement lié à Aubervilliers, le nom de la ville ouvrière d’Aubervilliers, comme l’indique ses propres déclarations ) est utilisé comme nom de scène pour son premier album, Chanson pour ma mie, sorti en.

Lors de l’insurrection de mai 1968 à Lyon, il se produit dans les usines occupées. Il a du mal à percer dans l’industrie musicale en France, où il se produit dans des cabarets de province pendant quelques mois en juin.

Bernard Lavilliers, se faisant passer pour « Edgar de Lyon », sort un single RPM N in avec les titres « Camelia blues » et « Juliette » sous son propre nom in.

Il se fait connaître avec la sortie du Stéphanois, qui comprend les chansons “San Salvador” et “Saint-Étienne”, cette dernière étant introduite par “(l)une première chanson très higginsque/gainsbourgienne de l’album” 15). En Bernard Lavilliers sort son deuxième album, Les Poètes.

“Les voyages extraordinaires d’un billet”). À partir de ce moment, le chanteur commence à prendre sa carrière de chanteur très au sérieux et commence à y consacrer beaucoup de temps et d’efforts.

Les Barbares 16 en est la confirmation définitive en 1976. C’est à Eddie Barclay qu’il doit une grande partie de son succès. Pour lui, cet album représente un tournant musical majeur dans sa vie. Les rythmes rock, funk et tropicaux sont tous représentés ici.

Depuis sept ans, il collabore avec le groupe de musique « Némo » sur cet album. En octobre 1977, il fait son premier voyage à l’Olympia. A cette époque, il rencontre Léo Ferré qui lui servira de modèle.

Les deux hommes sont devenus amis à la suite d’une tournée conjointe avec les groupes Magma et Gong. Lavilliers a également invité son fils aîné à chanter avec lui quelques années plus tard.

Bernard Lavilliers Miss
Bernard Lavilliers Miss

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!