Alexandre Moix Parents

Répandez l'amour du partage
Alexandre Moix Parents
Alexandre Moix Parents

Alexandre Moix Parents – Né le 12 novembre 1972 à Orléans, France, Alexandre Moix est natif de France. Il est le frère cadet de l’auteur Yann Moix de quatre ans. Leur père était cinéaste. Après avoir obtenu son diplôme scientifique de premier cycle, il a décidé de poursuivre ses études en médecine. Mais il se passionne pour la voie littéraire et complète une licence de lettres courantes à la Sorbonne.

Il se mouille les pieds dans l’industrie de l’édition mais finit par se tourner vers le journalisme. Il prend les armes dans les rangs de la rédaction du magazine Science et Avenir. Puis il décide de se concentrer uniquement sur le cinéma, alors il retourne travailler pour Le Nouvel Obs (journal français) et la chaîne de télévision Canal+ (pour laquelle il réalise des interviews et des documentaires).

Inspiré par le septième art, il décide de s’essayer au cinéma en 2004 avec Patrick Dewaere, l’enfant du siècle. En 2007, avec ses co-stars Daniel Prévost et Bruno Lochet, il réalise le court métrage Curriculum, qui raconte l’histoire de deux lycéens dans les années 1980.

Le court métrage remporte un succès modéré, remportant des distinctions dans de nombreux festivals. Charade, son deuxième court métrage, connaît tout autant de succès l’année suivante. Malgré ces déboires, il poursuit son travail de documentariste et de réalisateur de longs métrages ; des exemples récents sont François Truffaut : l’insoumis (2014), Jean-Pierre et Françoise Faye : Quand Jean est devenu Renoir (2017) et Albatros : Les Russes Blanches à Paris (2017).

Parallèlement, en 2005, il adopte un pseudonyme et sort son premier roman, Second rôle. Il se lance dans l’écriture de romans jeunesse en 2008 avec A la poursuite du Kraken. L’année suivante, il sort le deuxième tome de la série Les cryptides, intitulé A la poursuite de l’Olgo-Khorkho. Deux autres tomes sont parus en 2010 et 2012. Les ouvrages cryptés deviennent un succès commercial, conduisant à leur traduction dans de nombreuses langues.

Le 21 août 2019, Yann Moix a publié un livre intitulé Orléans dans lequel il fait publiquement honte à ses parents et affirme qu’il était un enfant terriblement maltraité. Au bout de quelques jours, le papa de Yann Moix a nié tout ce qui s’était passé. Fin août 2019, Alexandre publie une lettre ouverte dans la presse, dans laquelle il évoque sa relation compliquée avec son frère d’enfant et le désigne comme la source de sa plus grande douleur.

Toujours à la parution d’un nouveau roman, Yann Moix enverra un exemplaire à sa grand-mère maternelle. Cela n’arrivera pas aujourd’hui, 24 septembre, sur le Touche pas à mon poste ! plateau, assure Éric Naulleau. Le livre en question est Orléans (Grasset), dans lequel il décrit les violences subies dans son enfance.

Renaudot ne voulait pas la choquer, mais sa prévoyance en voyant ce que son fils avait écrit sur elle le rendit nerveux. Il a rendu visite à la femme de 92 ans, une “source au-delà de toute fiabilité”, à son domicile le 24 septembre pour une interview vidéo diffusée dans le talk-show de C8 ce soir-là.

D’autres écrivains du plateau de Cyril Hanouna s’empressent de souligner qu’Eric Naulleau est un fervent supporter de Yann Moix. Et l’enquêteur ne cesse de marteler son propos : c’est la vérité, « une » vérité, pour corriger ses collègues.

Selon la grand-mère maternelle des frères, qui a reçu des appels téléphoniques et des SMS menaçants depuis l’annonce de cette interview exclusive : “Yann était un enfant attachant, il était sensible, attentionné et doux au possible. Mais, à vrai dire, ses parents ne s’est jamais vraiment soucié de lui.

Alexandre Moix Parents

Elle évoque la violence que l’auteur décrit et qui est remise en cause à chaque déclaration médiatique faite par le frère ou le père. Tout aussi doué physiquement que tout le monde, mais il portait un sentiment constant de honte et de culpabilité.”

La dame de 92 ans raconte plusieurs incidents effrayants de l’enfance de Yann Moix. Plus particulièrement, ce voyage chez le médecin. “Ses problèmes d’anxiété ont commencé très jeune. Je connaissais assez bien un pédiatre. Néanmoins, j’ai vu des gambits, mais jamais auparavant je n’ai été témoin d’un comportement aussi tendu”.

En d’autres termes, il ne se plaignait pas à lui-même, mais il était clair que quelque chose n’allait pas. Dans mon esprit, son père était un joueur cruel. Le pédiatre m’a prévenu : “Tu sais, il y a des gens qui ont été abusés et qui rapportent ça sur leur enfant. Je pense que c’est ce qui est arrivé à Yann.”

Depuis fin août et la sortie du livre, les médias jouent un rôle dans la division entre l’adulte et le jeune lecteur. Dans ses écrits, Alexandre Moix sous-entend que son grand-frère a été malhonnête. Il affirme qu’il n’a jamais été soumis à de tels services et que c’est lui qui a été abusé physiquement et moralement.

Grand-mère n’entend tout simplement pas que Yann Moix est en fait l’agresseur et non la victime. “Son petit frère l’embarrassait constamment. C’était toujours l’inverse. Le jury s’est rangé du côté de Yann en son absence, même si c’est Alexandre qui avait détourné de l’argent de Yann.

La seule chose que j’ai toujours un peu retenue contre ma fille c’est qu’elle écoutait trop ce qu’Alexandre racontait sans faire aucun effort pour le comprendre. Quand ça arrivait, c’était Yann qui faisait la grimace, et puis Alexandre rigolait doucement.

Quand il rentrait chez lui, son père était le même que toujours ; il ne s’est jamais enquis de ses allées et venues et a toujours compté sur Yann pour la nourriture. Eh bien, j’ai eu du mal à le suivre dès le départ.

Alexandre Moix Parents
Alexandre Moix Parents

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!