Affaire Lindecker

Répandez l'amour du partage
Affaire Lindecker
Affaire Lindecker

Affaire Lindecker – Le soleil se couche sur les sommets du massif du Dôme. Tiretaine fleurit à quelques centaines de mètres du Pont des Soupirs, annonçant l’arrivée imminente du printemps. La dernière maison de la ville semble recouverte d’une crêpe crêpi rosé sur la rive opposée de la rivière à la lisière de Royat.

Dans le salon, le chat et le chien de la maison sont assis côte à côte sur le canapé. De la même manière que nous avons été purgés. Entre la salle à manger et la cuisine, un attelage de mulets trottine.

Une lampe a été oubliée dans la salle de bain pendant longtemps et la peinture autour de l’ampoule a commencé à brûler. Dans la cage d’escalier de la porte de la cuisine, deux pieds nus donnent l’impression qu’il y a un long corps sur le carrelage.

Le corps d’une femme uniquement recouvert d’un slip rose et d’un maillot de corps gris et suspendu à une poignée de porte. Entre la cuisine et le buffet, une jeune femme est allongée sur un tapis de jute avec un soutien-gorge sur le dessus de l’épaulette et l’autre drapé sur son abdomen. Sa température corporelle monte encore plus haut. Une oreillette de sang et de poudre sous le côté gauche de l’estomac est tout ce que l’on peut voir.

Un pistolet à barillet de calibre .45 se trouve sur le côté droit de sa tête.Il n’y a pas de serrures sur les portes de la villa. Alfred Lindecker découvre sa femme inconsciente à 18h30. A 18h40, il frappe au huis clos de la gendarmerie. Deux minutes plus tard, il entre dans le bâtiment municipal. “Ma femme est morte”, dit-il au secrétaire, “M.

Janine Lindecker, anciennement Jeanne Montmory, est une superbe brune aux yeux noirs et au menton plein à 35 ans. Ses 1,64 m et ses 62 kg la rendent svelte et raffinée. Elle aime la poésie de Baudelaire, lit Balzac et est membre de la Société protectrice des animaux.

Orpheline, qui a grandi dans un quartier populaire modeste, vit depuis toute petite avec sa tante Marguerite. Elle quitte l’école à 15 ans et travaille comme secrétaire chez Planche, bâtonnier à Clermont-Ferrand, puis dans un laboratoire pharmaceutique.

Avant de se marier, elle avait une relation avec un restaurateur à Royat. En groupe, ils ont passé plusieurs mois sur la Côte d’Azur. À leur retour, en prévision de difficultés financières, il vend son entreprise.

Elle est tombée par hasard sur Alfred Lindecker alors qu’elle marchait imprudemment dans une rue de Royat devant sa voiture. Il avait le béguin pour elle et il a été disculpé quelques jours plus tard alors qu’il était en ville. En 1952, ils se sont mariés.

Tototte, le chat, et Riquette, le chihuahua, vivent avec la femme dans le hall. Elle sort rarement de la maison et passe le plus clair de son temps à s’occuper du jardin et de ses animaux. L’année avant son mariage, elle a demandé l’avis d’un médium qui a prédit qu’elle provoquerait un “drame” l’année de son 35e anniversaire. Espérons que ce drame ne soit pas trop grave », s’est réjoui son mari.

Malgré cela, il n’est pas rare de trouver quelque chose d’amusant au cours d’une journée normale. Ce quinquagénaire, au visage rond et aux yeux bleus, est inconnu des voisins.Au travail, on le juge “colérique” et même “vulnérable” quand on change la façon de prononcer son accent. Avec sa femme, ils forment un couple improbable qui vit « retiré » hors de Royat.

Affaire Lindecker

Il aime la poésie, elle aime les maths ; il croit en Dieu, elle ne croit en rien ; elle est membre de la SPA, mais il ne connaît pas sa date de naissance… Est-il possible d’oublier les 18 ans qui les séparent ? Au cours de la vie de Janine seule, elle a un ami un peu étrange, mélangé à une multitude de chansons et de sagas volantes qui déclarent : Janine veut quitter Alfred.

Il est froid et distant, et il ne pense qu’à la nuit qu’il a passée dans le grenier qu’il a construit. Avec ses cauchemars et ses visions terrifiantes de chiens de laboratoire qui ne la quittent plus depuis qu’elle a lu cet horrible article sur la vivisection.

Ce sont les gens qui vivent juste en face de sa maison et y passent la majorité de la journée.Et si l’allocation mensuelle de 43 000 $ de son mari était tout ce qu’il pouvait se permettre, que se passerait-il .

Un slurp coquette qui ne suffit pas à satisfaire la faim de Janine. Alfred ne devrait en être informé sous aucun prétexte… Mais qui pourrait bien lui dire cela ? C’était peut-être une des femmes de son groupe qui avait tellement peur de lui qu’elle s’est confiée à sa voyante.

Enfin, elle n’est que Janine, et le temps passe si vite et si lentement à la fois. Cette illustration des fleurs du mal la fait pâlir. Cet albatros mort, éparpillé sur le sol avec une seule dreadlock entre les dents,… Il n’y a aucun doute dans l’esprit d’Alfred Lindecker que sa femme l’a arrêté ses jours.Mais le docteur en droit n’a jamais vu un dépressif se suicider en se lançant deux balles dans le corps.

Affaire Lindecker
Affaire Lindecker

Leave a Comment

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicités détecté !!!

Nous avons détecté que vous utilisez des extensions pour bloquer les publicités. Veuillez nous soutenir en désactivant ces bloqueurs de publicités.

Powered By
Best Wordpress Adblock Detecting Plugin | CHP Adblock
error: Le contenu est protégé !!