Affaire Koh Lanta

Répandez l'amour du partage
Affaire Koh Lanta
Affaire Koh Lanta

Affaire Koh Lanta – Un pompier a été tué et trois autres ont été blessés dans cet incendie. L’enquête est toujours en cours. L’indignation des victimes de l’incendie de Gabian en 2016 a poussé un capitaine pompier héraultais à participer à l’émission de téléréalité Koh-Lanta à partir du 22 février, écrit France Bleu Hérault mercredi 9 février.

Un pompier a été tué et trois autres ont été blessés dans cet incendie. À la suite de cette enquête, sept pompiers ont été inculpés, principalement pour leurs compétences insuffisantes en matière de lutte contre l’incendie ainsi que pour le vieillissement de leur matériel. L’enquête se poursuit.

Cela a irrité David Fontaine, un pompier blessé dans l’incident, que “pendant que nous essayons de reconstruire notre vie, d’autres s’amusent, certains participent à des jeux télévisés”. Interrogés sur l’implication de l’homme, les membres du département ont déclaré qu’il était présumé innocent et ne participait au programme que pendant ses vacances. Le Sdis réaffirme son attachement à “l’aide aux victimes”.

L’espoir de Koh-Lanta fait l’objet d’une enquête pour homicide involontaire selon Canard enchaîné, selon des informations. Il a été inculpé. L’équipe de production de l’émission a répondu après avoir été contactée par Ici.fr.

La production de Koh-Lanta n’aurait pas pu prévoir cette situation. La tricherie qui a entaché la dernière saison du jeu d’aventure et qui a finalement coûté la victoire à Claude s’était presque complètement estompée des esprits. Ancienne directrice, j’aurais donné à l’ancienne promotion au moins deux ou trois claques.

“Je suis ravie”, a déclaré Alexia Laroche-Joubert à TV Mag, “mais je ne suis pas surprise”. Certains des aventuriers de Koh-Lanta avaient réussi à récolter de la nourriture en secret, enfreignant ainsi les règles du jeu, tandis que d’autres avaient pu se procurer de la nourriture à découvert.

Se retrouver dans cette situation est vraiment bouleversant et stressant pour nous. La trahison qu’Alexia Laroche-Joubert a décrite sur le plateau de Touche de C8 le mercredi 15 décembre a été une surprise totale pour elle et le reste du casting de Touche.

La production a maintenant resserré son système en vue de la nouvelle édition à venir, qui sera diffusée le 22 de ce mois. Mais cela ne tenait pas compte d’un cas survenu des années avant le casting et dont les producteurs n’étaient pas au courant.

Selon Le Canard enchaîné, un commandant du service départemental d’incendie et de secours de l’Hérault, âgé de 38 ans, a été mis en examen en 2016 pour homicide involontaire comme l’un des candidats à la rentrée. Lui et six de ses collègues font actuellement l’objet d’une enquête.

L’hebdomadaire rapporte que « la justice les soupçonne de donner aux troupes des ordres inappropriés, parfois contradictoires et de fournir une formation insuffisante et des équipements obsolètes ». Un feu de forêt près de Gabian, dans l’Hérault, a entraîné la mort d’un pompier et trois blessés graves.

Le commandant François obtient une “protection fonctionnelle” comme le reste de son équipe car on le croit innocent pour le moment. Si rien ne lui interdisait de participer à la nouvelle saison de Koh-Lanta, la pilule est incapable de passer du côté des victimes. “Le SDIS affiche son mépris pour les victimes”, a déclaré au Canard enchaîné leur avocat Luc Abratkiewicz, en référence au rôle du SDIS.

La société de Koh-production Lanta a été contactée par Ici.fr et a déclaré: “Nous n’avons pas été informés de cette mise en examen.” En raison de la stricte confidentialité de l’instruction, personne ne savait rien de lui. Respectant la vie privée de nos concurrents, nous avons suivi notre méthode de sélection, qui est réglementée par la loi.

On demande aux candidats s’ils ont déjà été reconnus coupables d’un crime. Il nous a envoyé une copie de son procès-verbal d’arrestation pour montrer qu’il n’avait été condamné pour rien, et nous l’avons cru sur parole. Parce qu’il est présumé innocent à ce stade du processus, son acte d’accusation ne remet pas en cause ces faits.

Affaire Koh Lanta

Un membre de la 23e saison de Koh Lanta, le commandant François, a été accusé d’homicide involontaire après la mort d’un de ses collègues en 2016. Les créateurs de l’émission affirment ne pas être au courant.
L’émission la plus populaire de TF1, “Koh Lanta”, revient le 22 février avec une nouvelle polémique.

Trois équipes de 24 espoirs se battront pour 100 000 euros sur l’île philippine de Koh Lanta dans “Koh Lanta : le totem maudit”. Le commandant François, pompier du SDIS de l’Hérault, fait partie des victimes.

En effet, selon l’hebdomadaire « Le Canard Enchaîné », ce pompier a été mis en examen avec six autres membres du SDIS pour homicide involontaire dans une affaire dramatique.

Un feu de forêt près de Gabian (Hérault) a coûté la vie à un pompier le 10 août 2016, et en a blessé trois autres. Malgré le fait qu’ils soient tous présumés innocents, la justice les a accusés de fournir “des directives inadéquates, parfois contradictoires, et du matériel obsolète” à leurs soldats.

L’avocat Me Luc Abratkiewicz des trois pompiers blessés déplore le “mépris des victimes” du SDIS en louant l’un de ses cadres dans une émission où le risque n’est qu’un jeu.

Affaire Koh Lanta
Affaire Koh Lanta

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!